Virus : Israël ferme les passages terrestres avec la Jordanie et l’Egypte
Rechercher

Virus : Israël ferme les passages terrestres avec la Jordanie et l’Egypte

Netanyahu a expliqué que cette clôture, en plus de la suspension des vols, permettrait "d'essayer de gagner la course entre variant et vaccination"

Le poste frontière de Taba entre Israël et l'Égypte, le 15 février 2011. (Nati Shohat/Flash90)
Le poste frontière de Taba entre Israël et l'Égypte, le 15 février 2011. (Nati Shohat/Flash90)

Israël a annoncé mercredi la fermeture des passages frontaliers avec la Jordanie et l’Egypte, une nouvelle mesure pour tenter de lutter contre la propagation du nouveau coronavirus.

Les autorités israéliennes ont imposé fin décembre un troisième confinement pour tenter de venir à bout de la pandémie. Mardi, les vols internationaux ont été suspendus au moins jusqu’au 31 janvier.

« Pour compléter les efforts en vue d’empêcher l’augmentation des cas d’infection, le ministre de l’Intérieur Aryeh Deri a annoncé que les points de passage seraient fermés aux Israéliens et aux étrangers », a indiqué un communiqué du ministère.

Il s’agit du passage frontalier d’Arava, près d’Eilat (sud d’Israël), et de celui de cheikh Hussein dans la vallée du Jourdain, tous deux à la frontière avec la Jordanie, ainsi que du passage de Taba, avec l’Egypte.

La fermeture entrera en vigueur jeudi à 04H00 GMT, jusqu’à dimanche 31 janvier au moins.

Le pont Allenby, contrôlé par Israël et reliant la Cisjordanie à la Jordanie, restera ouvert pour les Palestiniens seulement, a ajouté le texte.

Un soldat israélien à l’entrée du point de passage Allenby, le principal point de passage pour les Palestiniens depuis la Cisjordanie vers la Jordanie voisine, et ailleurs, le lundi 10 mars 2014. (AP Photo/Sebastian Scheiner)

En parallèle à ces mesures sanitaires, les autorités mènent une vaste campagne de vaccination qui a permis d’administrer une première dose de vaccin à près de 2,8 des neuf millions d’habitants d’Israël.

S’exprimant par vidéo devant le forum de Davos, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a expliqué que la fermeture des passages terrestres, en plus de la suspension des vols internationaux, permettrait à Israël « de vacciner des millions de personnes » et « d’essayer de gagner la course entre variant et vaccination ».

Malgré ces mesures sanitaires, le mois de janvier est dès à présent le plus meurtrier au pays, avec plus de 1 000 morts liés au virus sur les plus de 4 500 dénombrés depuis mars. Jusqu’au 27 janvier, Israël a officiellement enregistré 620 698 cas dont 4 574 décès.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...