Yaalon déclare qu’il dirigera un nouveau parti lors des prochaines élections
Rechercher

Yaalon déclare qu’il dirigera un nouveau parti lors des prochaines élections

L'ancien ministre de la Défense annonce sa candidature au poste de Premier ministre, bien que selon des sondages, il serait peu probable qu'il fasse même partie de la Knesset

Moshe Yaalon, ancien ministre de la Défense, à l'université hébraïque de Jérusalem, le 18 janvier 2017. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)
Moshe Yaalon, ancien ministre de la Défense, à l'université hébraïque de Jérusalem, le 18 janvier 2017. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)

Moshe Yaalon, ancien ministre de la Défense, a annoncé samedi qu’il se présenterait aux prochaines élections à la Knesset en tant que dirigeant d’un nouveau parti politique, confirmant la rumeur d’un retour politique de l’apparatchik du Likud.

Suite aux rumeurs d’élections anticipées, Yaalon a déclaré qu’il débutait sa campagne afin de remplacer le Premier ministre Benjamin Netanyahu, dont il avait été le ministre de la Défense.

« Je suis prêt à diriger », a déclaré l’ancien chef d’état-major de l’armée à la Dixième chaine samedi soir. « Je sillonne le pays afin de construire une base politique. »

Yaalon a été évincé de son poste de ministre de la Défense en mai 2016 par Netanyahu. Peu de temps après, il a quitté le parti au pouvoir, le Likud, et le parlement israélien. Il a depuis souvent critiqué Netanyahu et indiqué qu’il reviendrait afin de l’affronter. Ainsi, il a confirmé cet engagement ce samedi.

Lançant une campagne publique de collecte de fonds, Yaalon a écrit sur Twitter qu’il présenterait « très bientôt » le nom de son parti et sa liste de candidats.

« Vous me connaissez, vous m’avez fait confiance pendant de nombreuses années sur les fronts de la sécurité et de la diplomatie, du soldat au chef d’état-major, dirigeant les forces », a-t-il écrit.

« Faites-moi confiance pour diriger le pays d’une manière honnête, propre, déterminée et responsable. Ce sera un leadership qui agit pour le bien du pays et non pour des intérêts personnels. Un leadership sur lequel vous pouvez compter », a-t-il ajouté.

« J’ai besoin de vous maintenant à mes côtés. Je n’ai pas d’amis magnats. Je ne dispose pas de mon propre journal. Je n’ai pas ma propre chaîne de télévision. Je vous ai. Votre soutien est très important, car ce n’est qu’ensemble que nous parviendrons à apporter un leadership alternatif à Israël. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...