Israël en guerre - Jour 199

Rechercher

Yoav Gallant : La bande de Gaza ne sera plus jamais ce qu’elle était

La priorité de Tsahal est "d'éliminer les dirigeants du Hamas", a déclaré le contre-amiral Daniel Hagari ; le Caire aurait été informé qu'Israël se prépare à plusieurs mois de guerre

Le ministre de la Défense Yoav Gallant rencontrant des soldats à la frontière avec Gaza, le 10 octobre 2023. (Crédit : Ariel Hermoni/Ministère de la Défense)
Le ministre de la Défense Yoav Gallant rencontrant des soldats à la frontière avec Gaza, le 10 octobre 2023. (Crédit : Ariel Hermoni/Ministère de la Défense)

Le ministre de la Défense Yoav Gallant a expliqué qu’Israël se dirigeait vers « une pleine offensive » contre la bande de Gaza, alors que des affrontements sporadiques contre des terroristes du Hamas ont lieu dans le sud d’Israël en sont à leur quatrième jour.

« J’ai levé toutes les contraintes ; nous avons repris le contrôle du secteur et nous avançons vers une pleine offensive, » a dit Gallant aux soldats stationnés à la frontière avec Gaza.

« Vous serez en capacité de changer la réalité sur le terrain. Vous avez vu le prix que nous avons payé et vous verrez aussi le changement. Le Hamas voulait un changement à Gaza : Gaza changera à 180 degrés par rapport à ce que le Hamas pouvait penser », a continué le ministre de la Défense.

« Ceux qui viennent pour couper les têtes, assassiner des femmes, des survivants de la Shoah – nous les éliminerons en utilisant toute notre puissance et sans compromis », a juré Gallant.

« Ils regretteront ce moment, la bande de Gaza ne sera plus jamais ce qu’elle était », a-t-il poursuivi.

Un responsable égyptien a indiqué au Times of Israel, mardi, que le Caire avait été informé par Israël que le pays se prépare à une opération sur le terrain qui pourrait durer des mois à Gaza.

L’officiel a ajouté qu’Israël avait rejeté jusqu’à présent les efforts de médiation de l’Égypte, qui désire mettre en place une forme ou une autre de désescalade, ce qui indique la portée du coup que l’État juif veut porter au Hamas avant de songer à l’idée d’un cessez-le-feu.

De la fumée s’élevant après des frappes aériennes israéliennes près de la frontière à l’est de la ville de Rafah, dans le sud de la Bande de Gaza, le 8 octobre 2023. (Crédit : Abed Rahim Khatib/Flash90)

Gallant a aussi fait référence à la potentialité de plusieurs mois de combats, disant que « nous reviendrons ici, à Beeri, dans quelques mois et la situation sera différente. Nous réinstallerons le kibboutz jusqu’au dernier mètre ».

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu aurait déclaré au président américain Joe Biden, lundi, qu’Israël n’avait d’autre choix que de lancer une opération terrestre contre le Hamas à Gaza.

« Nous devons entrer. Nous ne pouvons pas négocier maintenant », aurait dit Netanyahu, des propos rapportés par le site d’information Axios. « Nous devons restaurer la dissuasion ». Selon l’article, qui a cité des sources américaines et israéliennes, Biden n’aurait pas tenté de faire changer d’avis le chef de gouvernement israélien.

Prenant la parole peu après Gallant dans la journée de mardi, le porte-parole de l’armée, le contre-amiral Daniel Hagari, a expliqué que tuer les responsables du Hamas était une priorité.

« Nous n’épargnerons pas nos efforts visant à éliminer les dirigeants du Hamas, c’est une priorité absolue », a dit Hagari lors d’une conférence de presse après des frappes israéliennes qui ont entraîné la mort de deux responsables du groupe, lundi soir.

Le porte-parole de Tsahal, le contre-amiral Daniel Hagari, annonçant qu’Israël est en guerre, après une infiltration massive et meurtrière du Hamas depuis Gaza, le 7 octobre 2023. (Crédit : Porte-parole de l’armée israélienne)

Il a noté que les troupes cherchaient encore des terroristes dans le sud du pays après l’invasion initiale des hommes armés du Hamas, samedi matin.

Pendant toute la journée de mardi, a-t-il continué, un terroriste a été tué près de Saad, quatre ont été tués aux abords de Zikim, deux ont été abattus près de Mefalsim et deux autres près de Reim.

« Les directives sont claires. Trouvez les terroristes et détruisez-les », a poursuivi Hagari. « Nous mettons en place une défense forte sur la frontière. Il y a eu des tentatives d’infiltration aujourd’hui mais les terroristes ont été éliminés avant de pouvoir atteindre la clôture ».

Hagari a aussi noté que les corps sans vie de 103 terroristes avaient été découverts dans le kibboutz Beeri seulement, après avoir été tués dans des affrontements avec les soldats. Plus de cent Israéliens avaient été assassinés par les terroristes dans le kibboutz.

L’équipe du Times of Israel a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.