Le Hamas a annoncé vendredi la création d’une « armée populaire » dans la bande de Gaza, disant « se préparer » à tout nouvel affrontement avec l’Etat hébreu, notamment sur la question du mont du Temple au coeur des tensions à Jérusalem.

Lors de célébrations dans le camp de réfugiés de Jabaliya dans la bande de Gaza, le porte-parole des brigades Al-Qassam, la branche armée du mouvement islamiste a salué « la promotion de 2 500 recrues représentant le premier contingent de l’armée populaire pour la libération de la mosquée Al-Aqsa et de la Palestine ».

De son côté, Mohammed Abou Askar, un dirigeant du Hamas a affirmé que son mouvement « prépare et équipe l’armée pour que notre peuple soit prêt à tout affrontement avec l’occupant » israélien.

« Les inscriptions sont ouvertes aux jeunes comme aux plus âgés, à partir de 20 ans, pour rejoindre au cours des jours à venir l’armée populaire », a-t-il ajouté.

Evoquant la promotion de 2 500 recrues ce vendredi, Abou Askar a souligné qu’elle intervenait « au moment où la mosquée Al-Aqsa subit de féroces violations israéliennes ».

Un autre porte-parole des brigades Al-Qassam a par ailleurs affirmé que « les hommes, les armes et les tunnels d’Al-Qassam vont bien », alors que l’Egypte a récemment entamé les travaux pour une zone tampon à sa frontière avec Gaza qui a durement touché le réseau de tunnels du mouvement terroriste, qui a également perdu de nombreux hommes et une large part de son stock d’armes lors de la guerre de l’été contre Israël dans la bande de Gaza.