La police du Hamas a dispersé dimanche une manifestation de soutien au président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas avant sa rencontre lundi à Washington avec le président Obama pour discuter du processus de paix, selon les organisateurs du rassemblement.

La manifestation était organisée par le Fatah, majoritaire en Cisjordanie dirigée par l’Autorité palestinienne, mais minoritaire dans la bande de Gaza, passée sous le contrôle du mouvement islamiste Hamas en juin 2007.

Un responsable du Fatah, Mohammad Nahal, a indiqué que la police avait attaqué environ 80 manifestants qui commençaient à se rassembler sur la place du soldat inconnu, dans le centre de la ville de Gaza.

« La police et les forces de sécurité intérieure du Hamas ont attaqué les manifestants et les ont dispersés. Ils ont arrêté 13 personnes et en ont battu plusieurs autres », a déclaré M. Nahal à l’AFP.

Le porte-parole de la police Ayoub Abou Chaar a confirmé les arrestations, ajoutant que les manifestants n’avaient pas d’autorisation.

« La police a dispersé un rassemblement de gens qui manifestaient (…) parce que ce rassemblement n’était pas autorisé », a-t-il déclaré à l’AFP.

Abbas est attendu lundi aux Etats-Unis pour discuter avec Barack Obama des négociations de paix avec Israël qui arrivent à échéance fin avril.

Les entretiens devraient porter sur « l’accord-cadre » traçant les grandes lignes d’un accord de paix, que négocie avec les deux parties le secrétaire d’Etat américain John Kerry afin de les persuader de poursuivre les pourparlers au-delà du 29 avril.

M. Netanyahu a été reçu la semaine dernière par le président américain qui l’a exhorté à prendre des « décisions difficiles » et l’a mis en garde contre les « retombées internationales » d’un échec pour Israël.