1 M de dollars pour une Palestinienne « meilleure enseignante du monde »
Rechercher

1 M de dollars pour une Palestinienne « meilleure enseignante du monde »

Native de Bethlehem, Hanan al-Hroub a été saluée pour sa méthode visant à renforcer le dialogue avec les enfants exposés à la violence

Hanan al-Hroub (Crédit : Capture d’écran YouTube)
Hanan al-Hroub (Crédit : Capture d’écran YouTube)

Une enseignante palestinienne de Cisjordanie, Hanan al-Hroub, a été désignée « meilleure enseignante du monde » par la Fondation Varkey, un prix parrainé par le souverain de Dubaï et assorti d’une récompense d’un million de dollars.

L’annonce de la lauréate 2016 a été faite dimanche par le pape François dans un message vidéo adressé à une cérémonie organisée à Dubaï à l’occasion d’un forum sur l’Éducation.

« Je voudrais féliciter l’enseignante Hanan al-Hroub pour avoir remporté ce prix prestigieux du fait de l’importance qu’elle donne au jeu dans l’éducation des enfants », a souligné le pape.

« L’enfant a le droit de jouer. Une part de l’éducation consiste à lui apprendre comment jouer parce qu’il apprendra, en jouant, comment devenir un (être) social et comment apprendre la joie de vie », a-t-il ajouté.

La cérémonie de remise du prix s’est tenue en présence du souverain de Dubaï, cheikh Mohammad ben Rached Al-Maktoum.

Le versement de la récompense sera étalé sur 10 ans.

Hanan al-Hroub a grandi dans un camp de réfugiés et enseigne aujourd’hui dans un lycée d’al-Bireh en Cisjordanie.

Elle a développé une méthode ludique qu’elle a résumée dans un livre « Jouer et apprendre » et a pour approche son rejet de la violence dans le milieu scolaire, souvent traumatisé par les retombées du conflit israélo-palestinien.

Plusieurs personnalités sont intervenues par vidéo lors de la cérémonie à Dubaï, dont le vice-président américain Joe Biden, le prince William, le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon et Bill Gates.

Sunny Varkey, l’initiateur de la Fondation portant son nom, a dit espérer voir l’exemple de Hanan al-Hroub « inspirer ceux qui s’apprêtent à embrasser le métier d’enseignant et jeter une lumière forte sur le formidable travail effectué chaque jour par les enseignants à travers la Palestine et le monde ».

« Je me sens incroyable et je n’arrive toujours pas à croire que le Pape a cité mon nom », a déclaré al-Hroub a l’agence Associated Press.

« Pour une Arabe et enseignante palestinienne, parler au monde et atteindre le plus haut sommet dans l’enseignement pourrait constituer un exemple pour les enseignants du monde entier ».

Elle a indiqué qu’elle utilisera le prix d’un million de dollars pour créer des bourses pour les étudiants qui veulent travailler dans l’enseignement.

Al-Hroub a accepté son prix tandis que les Palestiniens dans le public agitaient le drapeau de la Palestine, certains chantant les poings levés « Avec nos âmes, notre sang, nous nous sacrifions pour toi, Palestine ».

Dans son discours d’acceptation, elle a réitéré son message, « Non à la violence » et a souligné l’importance du dialogue.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...