116 000 $ de dons pour un réfugié syrien après une photo devenue virale
Rechercher

116 000 $ de dons pour un réfugié syrien après une photo devenue virale

On peut y voir Abdul Halim Attar vendre des stylos dans les rues de Beyrouth, et portant sa fille de quatre ans

Le réfugié syrien-palestinien Adul Attar portant sa fille dans les rues de Beyrouth tout en vendant des stylos (Capture écran : YouTube)
Le réfugié syrien-palestinien Adul Attar portant sa fille dans les rues de Beyrouth tout en vendant des stylos (Capture écran : YouTube)

Un réfugié du camp palestinien de Yarmouk à Damas a reçu des dizaines de milliers de dollars en dons après qu’une photographie de lui vendant des stylos dans les rues de Beyrouth en berçant sa jeune fille est devenue virale.

La photo d’Abdul Halim Attar, un père célibataire de deux enfants âgés de neuf et quatre ans, a été publiée en ligne par l’activiste islandaise Gissur Simonarson mercredi dernier.

Simonarson a décidé de partir sur les traces de cet homme inconnu, et un fonds a été mis en place sur IndieGoGo par Simonarson au nom d’Attar, avec le hashtag Twitter #BuyPens. Samedi dernier, il avait reçu plus de 116 000 $.

Le message posté sur la page de collecte de fonds IndieGoGo raconte : « Carol Malouf (qui a fondé l’organisation « Lebanese for Regufees ») a rencontré Abdul en personne à son domicile … Il lui a dit qu’il voulait aider d’autres réfugiés syriens avec cet argent, et envoyer ses enfants à l’école ».

Selon Simonarson, Attar a travaillé dans une usine de chocolat avant le déclenchement de la guerre civile syrienne en 2011. Lui, sa femme et leurs deux enfants ont quitté la Syrie pour l’Egypte, mais sa femme a décidé de retourner en Syrie, et ils se séparèrent. Attar a alors décidé de se rendre au Liban, où il « vend des stylos et fait tout ce qu’il peut pour faire vivre ses enfants ».

« Je voulais faire quelque chose qui pourrait aider cet homme qui se bat contre le monde entier », a déclaré Simonarson, selon le journal britannique The Telegraph. « Je ne pouvais pas imaginer ce qui est arrivé ensuite, » raconte Simonarson qu’il avait voulu amasser 5 000 $ pour aider la famille, et atteint cet objectif dans les 30 premières minutes de la campagne.

Les organisateurs affirment que les fonds seraient versés à la famille par l’intermédiaire d’un organisme local de bienfaisance pour les réfugiés, éventuellement en plusieurs versements, comme le rapporte The Telegraph.

Il y a plus d’un million de réfugiés syriens au Liban, selon l’ONU.

En Syrie, les habitants de Yarmouk ont été pris en tenaille entre les factions belligérantes alors que les rebelles cherchent à renverser le régime. Ils font souvent face à la famine alors que l’ONU tente par tous les moyens de fournir une aide alimentaire. L’agence de réfugiés palestiniens de l’ONU dit qu’en 2014, l’organisation était seulement en mesure de distribuer une moyenne de 89 boîtes de nourriture par jour, tandis que pour répondre aux besoins minimaux des résidents, il faudrait distribuer 400 boîtes par jour.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...