Rechercher

13 Palestiniens arrêtés et des couteaux saisis par l’armée israélienne

A Jérusalem, la police a arrêté quatre résidents soupçonnés d'avoir allumé des feux d'artifice contre des agents après une attaque au couteau manquée dans la Vieille Ville

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

Des couteaux et d'autres armes trouvées par l'armée israélienne durant un raid dans la ville de Hebron en Cisjordanie le 8 mai 2017 (Crédit : Porte-parole de l'armée  israélienne)
Des couteaux et d'autres armes trouvées par l'armée israélienne durant un raid dans la ville de Hebron en Cisjordanie le 8 mai 2017 (Crédit : Porte-parole de l'armée israélienne)

Les forces de sécurité israéliennes ont arrêté 17 suspects palestiniens en Cisjordanie et à Jérusalem Est dans la nuit de dimanche à lundi, aux premières heures de l’aube, ont annoncé des responsables.

A Hébron, les soldats ont aussi découvert une cache de couteaux, de poings américains et d’autres armements similaires, a indiqué l’armée.

Aux abords de la Vieille Ville de Jérusalem, dimanche soir, des habitants ont affronté des agents de police suite à un attentat manqué à l’arme blanche commis par une jeune Palestinienne plus tôt dans la soirée.

Durant cette manifestation violente, des habitants ont lancé des « ruches » de feux d’artifice – du matériel pyrotechnique exposé sur une grille – contre les agents de police, a indiqué un porte-parole des forces de l’ordre.

Des feux d'artifice auraient été lancés sur les policiers par les émeutiers à Jérusalem-est durant une manifestation violente le 7 mai 2017 (Crédit : Police israélienne)
Des feux d’artifice auraient été lancés sur les policiers par les émeutiers à Jérusalem-est durant une manifestation violente le 7 mai 2017 (Crédit : Police israélienne)

Aucun agent n’a été blessé par ces feux d’artifice, a ajouté le porte-parole.

Utilisant le système en circuit fermé des caméras de la ville, la police israélienne a repéré un groupe de quatre jeunes dans un immeuble à proximité. Soupçonnés d’avoir allumé les feux d’artifice, ils ont été arrêtés.

Dans l’immeuble, les agents ont trouvé et saisi trois « ruches » de feux d’artifice. La police a également découvert des masques et des vêtements qui, pensent-ils, ont été utilisés par les suspects pour se déguiser en tentant en vain de ne pas être identifiés, a expliqué un porte-parole.

Des vêtements et des masques qui auraient été utilisés par les émeutiers durant une manifestation violente contre la police à Jérusalem-est le 7 mai 2017 (Crédit : Police israélienne)
Des vêtements et des masques qui auraient été utilisés par les émeutiers durant une manifestation violente contre la police à Jérusalem-est le 7 mai 2017 (Crédit : Police israélienne)

« Les suspects sont des mineurs, des habitants de la Vieille Ville et du camp de réfugiés de Shuafat », a fait savoir la police.

En Cisjordanie, l’armée a arrêté treize palestiniens suspects durant des opérations nocturnes. Huit d’entre eux auraient participé à des manifestations violentes et auraient jeté des pierres, tandis que les cinq autres seraient des membres du groupe terroriste du Hamas, a fait savoir l’armée israélienne dans un communiqué.

Trois des jeteurs de pierre présumés ont été arrêtés à Faroun, aux abords de Tulkarem. Deux ont été appréhendés à Qalqilya et les autres dans le village palestinien de Teqoa, situé à proximité d’une implantation israélienne qui porte le même nom.

Les membres présumés du Hamas ont été appréhendés pour leur part à Hébron et à Faroun, a indiqué l’armée.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...