Rechercher

140 Israéliens ont été arrêtés à l’étranger en un an

Un grand nombre de ressortissants israéliens emprisonnés à l'étranger se trouvent en Russie. La plupart ont été condamnés pour des infractions liées au trafic de drogue

Lazar Berman est le correspondant diplomatique du Times of Israël

Photo d'illustration d'une personne menottée. (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)
Photo d'illustration d'une personne menottée. (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)

Le ministère des Affaires étrangères a indiqué, mardi, que 140 ressortissants israéliens avaient été arrêtés dans le monde au cours de l’année écoulée et que 299 Israéliens se trouvaient toujours en prison à l’étranger.

La période de référence court du 1er novembre 2021 au 31 octobre 2022.

La Russie est le pays qui détient le plus grand nombre de ressortissants israéliens avec 58 personnes, suivie des États-Unis (50) et de l’Allemagne (16). Ces données incluent les ressortissants binationaux.

Soixante-quinze de ces ressortissants israéliens purgent des peines pour des infractions liées à la drogue, 53 pour des crimes financiers et 36 pour meurtre ou homicide involontaire.

La section consulaire du ministère des Affaires étrangères précise qu’elle a facilité le rapatriement de 1 776 corps destinés à recevoir une sépulture, parmi lesquels 638 Israéliens et 1 138 étrangers, vraisemblablement des Juifs souhaitant être enterrés en Terre Sainte.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...