Israël en guerre - Jour 233

Rechercher

19 milliards de NIS pour réhabiliter le sud d’Israël

"Historique", le programme quinquennal d'amélioration et remise en état des zones touchées par l’attaque du 7 octobre rétablira leur prospérité, assure le chef de projet

La maison démolie de Chana et de Yoav Halperin, au kibboutz Kfar Aza. (Crédit : Commandement du Front intérieur de l’armée israélienne)
La maison démolie de Chana et de Yoav Halperin, au kibboutz Kfar Aza. (Crédit : Commandement du Front intérieur de l’armée israélienne)

Le gouvernement a validé le projet de plan quinquennal destiné à réhabiliter le secteur de Tekuma, près de la frontière avec Gaza, suite à l’attaque du Hamas du 7 octobre dernier.

Le plan, approuvé mercredi par le Conseil des ministres, dispose d’un budget de 19 milliards de shekels, dont un quart servira au développement de la région et le reste à la remise en état des infrastructures ayant subi des dégradations, a indiqué dans un communiqué l’Autorité Tekuma, le service public en charge des travaux.

Le gouvernement donnera davantage de détails une fois qu’il les aura formalisés, a déclaré un membre des autorités de réhabilitation au Times of Israel.

« Il s’agit d’une date historique : nous nous engageons sur cinq ans pour assainir et remettre en état la région et ses habitants, leur apporter croissance, prospérité et espoir », lit-on dans la déclaration publiée mercredi par le chef de l’Autorité Tekuma, Moshe Ederi, général de brigade à la retraite de Tsahal et par ailleurs ex-chef de l’Agence israélienne de l’énergie atomique.

Salle de spectacle, plage, un centre de recherche et développement, deux établissements médicaux sont quelques-uns des projets mentionnés par le projet publié le mois dernier.

Une grande partie du budget de ce plan ira au secteur résidentiel, avec la rénovation ou la reconstruction des maisons endommagées (à hauteur de 1,35 milliard de NIS) et le même montant pour l’hébergement temporaire des personnes évacuées, le plus souvent dans des hôtels.

Destruction causée par le Hamas sur le kibboutz Beeri, près de la frontière entre Israël et Gaza, dans le sud d’Israël, vue le 19 octobre 2023. (Crédit : Erik Marmor/Flash90)

La plupart des 57 000 évacués de la région de Tekuma ont pu rentrer chez eux, mais les 12 villes les plus durement touchées par l’attaque du Hamas du 7 octobre ne seront pas réhabilitées et repeuplées avant 2025, estime l’Autorité Tekuma.

Toujours selon le projet, environ 30 % des fonds iront à la construction et à la rénovation d’installations publiques.

La plage de Zikim, plage autorisée la plus au sud d’Israël sur le rivage méditerranéen, où les terroristes du Hamas ont assassiné 19 personnes le 7 octobre et dont ils ont endommagé les installations, sera rénovée et améliorée.

Le 7 octobre 2023, 3 000 terroristes sont venus de Gaza pour assassiner près de 1 200 personnes dans le sud d’Israël et en kidnapper 253.

Toujours selon le plan, l’agriculture et l’industrie bénéficieront de 512 millions de shekels dont 100 millions de shekels pour l’automatisation des opérations postérieures à la récolte, dans le but de limiter la dépendance des agriculteurs envers la main-d’oeuvre étrangère.

Près de la moitié des fonds alloués à l’agriculture iront à la création d’un centre de recherche en agro-technologie. L’enseignement devait recevoir 2 milliards de NIS, soit 10 000 NIS par élève.

Toujours dans le cadre du plan de réhabilitation, l’Institut Wingate de Netanya, l’une des principales académies sportives d’Israël, devrait ouvrir un centre à Sderot avec 400 millions de NIS prélevés sur les fonds alloués au système éducatif.

Par ailleurs, 307 millions de NIS financeront des mesures en lien avec l’environnement dans la zone proche de Gaza d’ici 2028, à commencer par l’enlèvement des déchets et de nouvelles installations de traitement de ces derniers, la création de sites protégés pour les résidents de la frontière de Gaza et la plantation d’arbres dans les rues de façon à apporter de l’ombre.

Le projet ne comprend pas les 72 millions de NIS que le ministère de la Protection de l’environnement estime nécessaires pour remettre en état les quelque 700 hectares de nature endommagés par les véhicules militaires mobilisés pour la guerre contre le Hamas à Gaza.

Vue aérienne de Sderot. (Crédit : Golan Sabag/Municipalité de Sderot)

Environ 600 millions de NIS iront à la santé, avec la rénovation de cliniques et l’expansion de centres de résilience, établissements spécialisés dans la santé mentale utiles aux résidents, et en particulier aux enfants, pour les aider à faire face aux angoisses liées aux atrocités du Hamas. Deux nouveaux établissements médicaux, dont un à Sderot, bénéficieront de 70 millions de NIS de budget.

Les dépenses affectées à la sécurité des communautés de la région de Tekuma devraient s’établir à quelque 720 millions de NIS.

Sue Surkes a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.