2 athlètes s’agenouillent pendant le chant de l’HaTikva à la Yeshiva University
Rechercher

2 athlètes s’agenouillent pendant le chant de l’HaTikva à la Yeshiva University

Ce geste des étudiants du Brooklyn College a été filmé et diffusé sur les réseaux sociaux ; le président de l'université qualifie leurs actions de "malheureuses"

Des joueurs de volley-ball du Brooklyn College s'agenouillent pendant l'interprétation de l'hymne national israélien avant un match à la Yeshiva University. (Capture d'écran vidéo)
Des joueurs de volley-ball du Brooklyn College s'agenouillent pendant l'interprétation de l'hymne national israélien avant un match à la Yeshiva University. (Capture d'écran vidéo)

Deux joueurs de volley-ball du Brooklyn College se sont agenouillés lundi lors de la représentation de « Hatikvah », l’hymne national israélien, avant un match à la Yeshiva University.

Le geste de protestation controversé d’Omar Rezika et de Hunnan Butt a été filmé et diffusé sur les réseaux sociaux.

Certains ont affirmé sur les réseaux sociaux que les deux joueurs avaient refusé de serrer la main de leurs homologues de YU à la fin du match de dimanche, mais les responsables de YU et du Brooklyn College ont affirmé que rien de tel ne s’était produit.

« Le Brooklyn College condamne fermement toute forme d’antisémitisme et de haine. Les deux étudiants qui se sont agenouillés pendant l’hymne national n’ont pas refusé de serrer la main des joueurs de l’autre équipe », a déclaré un porte-parole du Brooklyn College au journal étudiant YU, l’Observer. « Leur agenouillement est protégé par le premier amendement ».

Ari Berman, le président de la Yeshiva University, a déclaré à l’Observer : « Il est regrettable que certains membres de l’équipe adverse aient manqué de respect à l’hymne national d’Israël. Nous sommes fiers d’être la seule université qui chante les hymnes nationaux américain et israélien avant chaque compétition sportive et chaque événement majeur. Rien ne me rend plus fier d’être américain que de vivre dans un pays où notre liberté religieuse, notre sionisme et notre engagement envers notre peuple ne seront jamais entravés et seront toujours appréciés ».

L’agenouillement a été rendu populaire il y a plusieurs années par l’ancien quaterback de la NFL Colin Kaepernick, qui s’agenouillait pendant l’interprétation de l’hymne national américain pour protester contre le traitement des minorités aux États-Unis.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...