2 migrants en provenance du Liban arrêtés après des heures de recherche
Rechercher

2 migrants en provenance du Liban arrêtés après des heures de recherche

Les habitants des villes proches ont été priés de rester chez eux après la détection d'une violation de la frontière; des routes ont été fermées pendant la recherche

Des soldats israéliens montent la garde après avoir tiré des fusées éclairantes au-dessus de la ville de Metulla, dans le nord du pays, à la frontière avec le Liban, à la suite d'une manifestation pro-palestinienne dans la région de Khiam au Liban, le 14 mai 2021 (Jalaa MAREY / AFP)
Des soldats israéliens montent la garde après avoir tiré des fusées éclairantes au-dessus de la ville de Metulla, dans le nord du pays, à la frontière avec le Liban, à la suite d'une manifestation pro-palestinienne dans la région de Khiam au Liban, le 14 mai 2021 (Jalaa MAREY / AFP)

Des soldats israéliens ont arrêté deux suspects qui ont traversé le nord d’Israël depuis le Liban jeudi matin, après une chasse à l’homme de plusieurs heures, a déclaré l’armée, dans un contexte de tensions croissantes le long de la frontière nord rétive.

Les deux hommes semblent être des migrants du Liban qui sont entrés en Israël dans l’espoir de trouver du travail. Ils ont été interrogés par les forces de sécurité israéliennes, a déclaré l’armée.

Les troupes ont été envoyées dans la zone autour des villes de Dovev et Baram, près de la frontière non officielle avec le Liban, connue sous le nom de Ligne bleue, vers 2 heures du matin, après que deux personnes suspectes ont été aperçues en train de franchir la barrière frontalière pour entrer en Israël, selon l’armée.

« A cette heure, les forces israéliennes sont à la poursuite de deux suspects et utilisent un ensemble de moyens pour les arrêter », a déclaré l’armée israélienne dans un communiqué publié peu avant 6 heures du matin.

« Les troupes isolent la zone où se trouvent les suspects, ce qui inclut le déploiement de forces et le blocage des routes », a précisé l’armée.

Des fusées éclairantes et des avions ont été utilisés dans les recherches, selon des vidéos de la zone qui ont été partagées sur les réseaux sociaux.

L’armée a déclaré que les hommes ont finalement été arrêtés près de la barrière de sécurité.

Par mesure de précaution, l’armée a initialement demandé aux habitants de Dovev et de Baram de rester à l’intérieur de leurs maisons, mais l’ordre a été rapidement levé lorsqu’il est apparu que les suspects étaient probablement des migrants à la recherche d’un emploi plutôt que des terroristes armés.

Il n’y a pas eu de commentaire immédiat des autorités libanaises ou de la FINUL, la force de maintien de la paix des Nations Unies stationnée dans le sud du Liban.

L’infiltration présumée est survenue moins de deux jours après une rare attaque à la roquette du Liban sur Israël, qui a suivi de près des ripostes aériennes israéliennes présumées sur des sites près d’Alep en Syrie, apparemment liés à des milices soutenues par l’Iran. Une deuxième sortie israélienne a été signalée jeudi matin.

Début juin, deux ressortissants turcs sont passés en Israël depuis le Liban, apparemment à la recherche de travail. Ils ont été arrêtés après une chasse à l’homme de 12 heures.

Le Liban est en proie à une crise économique et politique dévastatrice qui a entraîné la chute de sa monnaie et fait descendre le peuple dans les rues pour protester.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...