Israël en guerre - Jour 231

Rechercher

2 terroristes clés abattus alors que le Hezbollah tire des drones sur le nord d’Israël

L'armée affirme avoir abattu trois cibles au large des côtes d'Akko et de Nahariya ; le Hezbollah dit avoir visé une base militaire après la mort de ses deux éléments majeurs

Un membre des services de renseignement libanais, sur le site d'une frappe israélienne sur un véhicule dans la région de la plaine d'Aadloun, entre les villes de Saida et de Tyr, au sud du Liban, le 23 avril 2024. (Crédit : Mahmoud Zayyat/AFP)
Un membre des services de renseignement libanais, sur le site d'une frappe israélienne sur un véhicule dans la région de la plaine d'Aadloun, entre les villes de Saida et de Tyr, au sud du Liban, le 23 avril 2024. (Crédit : Mahmoud Zayyat/AFP)

Deux hauts responsables du Hezbollah ont été tués lors de frappes aériennes israéliennes dans le sud du Liban mardi, alors que des drones chargés d’explosifs lancés par le groupe terroriste chiite libanais ont été interceptés par les défenses aériennes au-dessus de la côte nord d’Israël.

Une frappe de drone à Aadloun, dans le sud du Liban, près de la ville côtière de Tyr, a tué Hussein Azqul, qui, selon l’armée israélienne, était un « terroriste central » de l’unité de défense aérienne du Hezbollah.

Selon Tsahal, Azqul était « fortement impliqué dans les activités de [l’unité de défense aérienne] et participait à la planification et à l’exécution d’une variété d’activités terroristes ».

L’armée a déclaré que sa mort était un « coup dur » pour l’unité de défense aérienne du Hezbollah.

Une autre frappe dans le sud du Liban a tué Muhammad Attiya, qui, selon Tsahal, était membre de l’unité aérienne de la force d’élite Radwan du groupe terroriste chiite libanais du Hezbollah.

Attiya était « impliqué dans la préparation et l’exécution d’attaques terroristes » contre Israël, a déclaré l’armée.

Le groupe terroriste chiite libanais du Hezbollah a confirmé la mort d’Azqul et d’Attiya, précisant qu’ils avaient été tués « sur la route de Jérusalem », terme utilisé pour désigner les terroristes tués lors d’une frappe israélienne.

Quelques heures après les frappes, des sirènes d’infiltration de drones ont retenti dans les villes de Nahariya, Akko et de nombreuses autres localités de la région des Krayot, juste au nord de Haïfa.

Tsahal a déclaré que trois « cibles aériennes suspectes » – censées être des drones chargés d’explosifs – ont été interceptées avec succès par les défenses aériennes au-dessus de la mer, une au large de la côte de Nahariya et deux au large de la côte d’Akko.

Une sirène de roquette a été activée à Akko par crainte de la chute d’éclats d’obus, a indiqué l’armée.

Le Hezbollah a ensuite revendiqué le lancement de plusieurs drones en direction du nord d’Israël.

Dans un communiqué, le groupe terroriste chiite libanais a déclaré avoir visé la base militaire de Shraga, située juste au nord d’Akko, près de la communauté de Lohamei HaGetaot. Il s’agirait de l’une des attaques de drone les plus profondes tentées par le Hezbollah au cours de la guerre actuelle.

Après l’attaque de drone, des avions de combat israéliens ont frappé deux bâtiments à Ayta ash-Shab et Blida, dans le sud du Liban, où Tsahal a déclaré que des terroristes du Hezbollah étaient regroupés.

D’autres bâtiments utilisés par le Hezbollah à Markaba ont également été touchés, a ajouté Tsahal.

Plus tôt, Tsahal a déclaré que des avions de combat avaient frappé un bâtiment utilisé par le groupe terroriste chiite libanais à Yaroun, dans le sud du Liban, ainsi qu’un autre site, tard lundi. L’armée a ajouté que des soldats avaient frappé dans la même zone mardi matin pour « éliminer une menace ».

Depuis le 8 octobre, le Hezbollah et des groupes terroristes alliés ont attaqué quotidiennement des communautés israéliennes et des postes militaires le long de la frontière à l’aide de roquettes, de drones, de missiles anti-chars, entre autres moyens, affirmant qu’ils le font pour soutenir Gaza pendant la guerre qui s’y déroule.

Israël a menacé d’entrer en guerre pour forcer le Hezbollah à s’éloigner de la frontière s’il ne se retire pas et continue de menacer les communautés du nord, d’où quelque 70 000 personnes ont été évacuées pour éviter les combats.

Lundi, le président français Emmanuel Macron s’est entretenu par téléphone avec le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi, pour discuter des moyens d’éviter une escalade de la crise au Moyen-Orient, ont déclaré la France et l’Égypte.

La présidence française a ajouté que Macron avait également réitéré à Netanyahu que la France souhaitait un cessez-le-feu immédiat et durable à Gaza et que Paris s’efforçait d’apaiser les tensions résultant des affrontements à la frontière entre Israël et le Liban.

Jusqu’à présent, les affrontements à la frontière ont causé la mort de huit civils du côté israélien, ainsi que celle de onze soldats et réservistes de Tsahal. Plusieurs attaques ont également été lancées depuis la Syrie, sans faire de blessés.

Le Hezbollah a signalé que 287 de ses terroristes ont été tués par Israël depuis le 8 octobre, principalement au Liban, mais aussi en Syrie. Au Liban, 54 membres d’autres groupes terroristes, un soldat libanais et au moins 60 civils, dont trois journalistes, ont été tués.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.