20 M de dollars d’investissements chinois pour l’entreprise eyeSight
Rechercher

20 M de dollars d’investissements chinois pour l’entreprise eyeSight

Pour le premier de ses investissements en Israël qui devraient atteindre 300 M de dollars, Kuang-Chi choisit une entreprise à la pointe de la domotique

Le singlecue d'eyeSight (Crédit : autorisation)
Le singlecue d'eyeSight (Crédit : autorisation)

La semaine dernière, Kuang-Chi, un conglomérat basé en Chine, à Shenzhen, a annoncé qu’il se préparait à investir 300 millions de dollars dans les entreprises de technologie israéliennes.

Pour son premier investissement, le nouveau KuangChi GCI Fund & InCubator a choisi eyeSight Technologies pour apporter la vision par ordinateur embarquée à une gamme de secteurs technologiques en pleine évolution, y compris dans l’internet des objets (IdO ou IoT en anglais), la robotique et l’automobile.

Kuang-Chi va investir 20 millions de dollars dans la société israélienne.

« Je suis heureux d’annoncer l’investissement dans eyeSight, ainsi qu’un partenariat large et profond avec l’un des innovateurs les plus passionnants d’Israël », a déclaré le Dr Ruopeng Liu, président de Kuang-Chi.

« Nous avons examiné les meilleures entreprises en matière de vision par ordinateur, contrôle gestuel et apprentissage en profondeur intégré, et nous sommes arrivés à la conclusion que eyeSight a développé l’une des plate-formes les plus avancées et les plus polyvalentes. La technologie de base de la société est déjà intégrée dans les systèmes IdO et les plates-formes automobiles et, ensemble, nous allons l’intégrer à la robotique et à de nombreuses autres applications. Avec notre aide, eyeSight peut considérablement augmenter son rythme de croissance et de développement ».

L’objectif déclaré de Kuang-Chi, a dit Liu, est d’ « investir dans les meilleures entreprises locales dans les domaines de la biométrie, des communications, de la robotique et de la réalité augmentée et de les amener au prochain niveau commercial et technologique », en les aidant à trouver leur place dans l’immense marché asiatique. Dans ce domaine, eyeSight a déjà une longueur d’avance ; la technologie de vision de l’entreprise est utilisée, entre autres, par ZTE, Lenovo, Toshiba, Hisense et Phillips.

Au cours des huit dernières années, eyeSight a développé des interfaces de contrôle de mouvement pour toutes sortes de gadgets, en travaillant avec les fabricants pour intégrer sa technologie avec des télécommandes et des télévisions 2D contrôlées par le mouvement, des téléphones cellulaires et d’autres appareils.

Avec son nouveau système singlecue, eyeSight produit son premier système de contrôle universel, conçu pour contrôler presque tous les appareils ménagers. L’entreprise espère intégrer ce système dans la domotique développée par de nombreuses entreprises.

Le système ‘singlecue’ peut contrôler à peu près tout dispositif ou appareil disposant de la wifi, de Bluetooth ou de l’infrarouge (IR).

Le système dispose d’un appareil photo intégré qui détecte les gestes, et permet aux utilisateurs de « contrôler » différents appareils en déplaçant leurs mains devant la caméra. Une fois qu’un appareil – comme un téléviseur – est sous contrôle, l’utilisateur peut alors utiliser des mouvements pour l’allumer ou l’éteindre, augmenter ou baisser le son, changer de chaîne, etc.

Pour les lecteurs de musique, le contrôle par mouvement permet l’avance rapide, de passer une chanson, de la répéter ; pour les climatiseurs, en déplaçant les mains de haut en bas il est possible de changer la température ; etc.

« Chaque appareil dans nos maisons, depuis la télévision jusqu’à la box internet en passant par le thermostat, a son propre système de commande et des télécommandes, des câbles ou des applications pour son fonctionnement, ce qui entraîne un grand encombrement et une fragmentation », a déclaré Gideon Shmuel, chef de la direction d’eyeSight.

« Pour résoudre ce problème, nous avons développé le singlecue, un centre de contrôle pour réunir l’ensemble de ces dispositifs par le biais d’une interface naturelle, facile à utiliser, qui tire parti de nos années d’expérience dans la technologie de reconnaissance des mouvements pour vous laisser profiter de votre maison du bout des doigts ».

« Je suis très excité à l’idée de collaborer avec Kuang-Chi et impatient de travailler en étroite collaboration avec sa direction », a ajouté Shmuel.

« Avec nos capacités de pointe de vision par ordinateur et la taille et le positionnement de Kuang-Chi, nous serons en mesure de correspondre aux capacités du marché ce qui serait autrement hors de notre portée. Toute personne qui passe du temps à Shenzhen comprend à quel point l’écosystème technologique qui a été construit là-bas est remarquable. Et Kuang-Chi compte parmi les piliers de cet écosystème. C’est un honneur et une chance de les appeler partenaires »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...