Attaque à Jérusalem : 2 des 3 victimes israéliennes sont mortes
Rechercher

Attaque à Jérusalem : 2 des 3 victimes israéliennes sont mortes

Il s'agit d'Ofer Ben Ari, 46 ans, qui laisse derrière lui une femme et ses deux filles ; Reuven Biermajer, rabbin d'une yeshiva de la Vieille Ville, avait 45 ans

Scène de l'attaque au couteau dans la Vieille Ville de Jérusalem, le 23 décembre 2015 (Crédit : ZAKA)
Scène de l'attaque au couteau dans la Vieille Ville de Jérusalem, le 23 décembre 2015 (Crédit : ZAKA)

Au moins trois Israéliens ont été blessés dans une attaque au couteau mercredi à la Porte de Jaffa de la Vieille Ville de Jérusalem, selon les services d’urgence. Deux des trois victimes ont succombé à leurs blessures. L’un des deux avait été blessé involontairement par des tirs de la police israélienne.

Un des Israéliens blessés, pourrait avoir été blessé par des tirs lorsque les forces de sécurité ont ouvert le feu sur les terroristes, avait indiqué la police.

Le premier a succombé à ses blessures après avoir subi une chirurgie au centre médical Shaare Zedek de Jérusalem. Cet homme âgé de 46 ans de Jérusalem s’appelait Ofer Ben Ari, selon la Deuxième chaîne. Il laisse derrière lui une femme et ses deux filles.

Le deuxième, un rabbin d’une yeshiva de la Vieille Ville, est mort un peu plus tard à l’hôpital. Il s’appelait Reuven Biermajer et avait 45 ans.

Selon la Deuxième chaîne, l’homme est la 23e personne tuée dans la dernière série de violence qui a débuté le 1er octobre.

Les secouristes du Magen David Adom ont indiqué qu’ils soignaient une victime dans un état critique et deux autres victimes qui étaient dans un état grave.

Le chef du Magen David Adom, Eli Bin, a précisé à la Deuxième chaîne que les secouristes ont dû réanimer la victime dans un état critique et que les deux autres victimes ont été évacuées dans un hôpital de la ville.

L’attaque a été menée par deux terroristes. Les forces de sécurité présentes sur les lieux leur ont tiré dessus. Le second terroriste palestinien a succombé à blessures par balles, selon l’hôpital Hadassa à Ein Kerem. Le premier est décédé plus tôt. Les deux, âgés de 20 et 21 ans, étaient originaires de Qalandia.

L’attaque a eu lieu à l’extérieur de la porte de Jaffa, qui donne sur la Vieille ville de Jérusalem. C’est un lieu touristique où affluent de nombreux visiteurs en cette période de Noël. La Vieille Ville de Jérusalem a été le théâtre de plusieurs attaques au couteau contre des civils israéliens et les forces de sécurité ces derniers mois, même si la plupart des attaques se sont concentrées autour de la Porte de Damas, l’entrée principale du quartier musulman de la Vieille Ville.

L’Israélien dont l’état a été décrit comme critique a reçu des coups de couteau profonds sur la partie supérieure du corps, ont indiqué les secouristes.

Les rapports ont indiqué que l’une des victimes a lutté avec un terroriste sur le sol et qu’il a été poignardé à plusieurs reprises.

« Deux personnes étaient en train de se battre et au début, je pensais que c’était un jeu », a décrit Yael, un témoin oculaire, à la radio publique. « Je l’ai vu [l’attaquant] tenté de poignarder [sa victime] de toutes ses forces ».

« J’ai vu la victime essayer de s’éloigner de lui, mais elle ne pouvait pas », a-t-elle ajouté.

« On a entendu six coups de feu », a indiqué un homme de 29 ans propriétaire d’un restaurant proche de la porte de Jaffa, qui a souhaité conserver l’anonymat. « On a vu beaucoup de forces de police, c’était comme dans un film. Nous sommes tristes car la violence appelle plus de violence ».

Le maire de Jérusalem Nir Barkat est arrivé plus tard sur les lieux de l’attaque, qui s’est déroulée pas très loin de la mairie, et a déclaré que la « vague d’attaque qui balaie le pays n’a toujours pas cesser. »

« J’ai parlé avec les officiers de police qui ont attaqué les terroristes et ils sont les héros du jour, a-t-il déclaré. Notre guerre contre le terrorisme des couteaux continue. »

Il a imploré les Israéliens à continuer à visiter Jérusalem malgré les attaques. Les secours médicaux ont déclaré que l’homme blessé gravement dans une attaque avait été blessé par balles par la police des frontières. Aharon Adler, l’auxiliaire médical qui a traité la victime, a déclaré qu’il avait été immédiatement évacué au centre médical Shaare Zedek de Jérusalem et emmené directement au bloc opératoire.

« Nous sommes soumis à une attaque terroriste en continu », a déclaré le Premier ministre Benjamin Netanyahu selon un communiqué de ses services. « Nous la combattrons et nous la vaincrons ».

Un porte-parole de la police de Jérusalem a affirmé à la radio publique que l’attaque à l’extérieur de la Vieille Ville de Jérusalem « aurait pu être bien pire » s’il n’y avait pas eu l’intervention rapide de la police des frontières qui était présente sur les lieux.

AFP a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...