3 ex-employés d’El Al accusés d’avoir volé la compagnie
Rechercher

3 ex-employés d’El Al accusés d’avoir volé la compagnie

La police a mené une enquête pendant deux ans en Roumanie et en Pologne ; les suspects avaient recours à diverses techniques pour voler la société

Le premier avion Dreamliner acheté par El Al à l'aéroport international Ben Gurion, le 23 août 2017. (Crédit : Tomer Neuberg/Flash90)
Le premier avion Dreamliner acheté par El Al à l'aéroport international Ben Gurion, le 23 août 2017. (Crédit : Tomer Neuberg/Flash90)

Trois anciens employés d’El Al ont été accuse de plusieurs délits financiers, notamment de fraude, de blanchiment d’argent et d’infractions fiscales, a annoncé mercredi la police.

Après une enquête de grande ampleur qui aura duré deux ans, la police, en collaboration avec l’Autorité fiscale, a recommandé leur accusation. Ils travaillaient comme représentants d’El Al en Roumanie et en Pologne entre 2008 et 2013.

Deux des suspects, tous deux âgés d’une soixantaine d’années, ont été arrêtés et relâchés après deux ans d’enquête secrète, suite à des plaintes de la compagnie.

Ils sont tous trois suspectés d’avoir volé de l’argent de la compagnie, le transporteur national israélien, au moyen de plusieurs méthodes au fil des ans. Ils ont rapidement transféré les fonds des comptes de la compagnie sur des comptes étrangers, ont retirés des fonds d’El Al pour leurs besoins personnels en utilisant des fausses factures pour se faire rembourser des frais généraux, et ont retiré des espèces des comptes en banque et des coffres du bureau.

Dans un communiqué, El Al, qui a lancé l’enquête, a montré son contentement de ces conclusions.

« C’était un incident découvert par un visiteur El Al en 2014. El Al s’est tourné vers la police et les autorités policières d’Europe de l’Est pour enquêter pleinement sur la situation, et traduire les coupables en justice », a déclaré la compagnie. Cependant, elle a souligné « qu’ils ne s’agit pas de montants significatifs pour le pays. »

L’affaire sera examinée par le parquet, qui décidera s’il inculpe les trois accusés.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...