Israël en guerre - Jour 229

Rechercher

Quatre collégiennes accusées d’avoir planifié le meurtre d’une camarade

Les jeunes filles s'étaient inspirées d'une série télévisée israélienne pour organiser l'assassinat

Stuart Winer est journaliste au Times of Israël

Jeunes filles devant une école (Crédit : Moshe Shai/Flash90)
Jeunes filles devant une école (Crédit : Moshe Shai/Flash90)

Quatre adolescentes de 12 ans ont été accusées dimanche dernier d’avoir planifié le meurtre d’une camarade de classe et voulu se débarrasser de son corps afin de se venger de propos injurieux qu’aurait tenu la jeune fille sur l’un des membres de leur famille.

Les jeunes filles, originaires du centre du pays, ont été inculpées au tribunal pour adolescents de Tel Aviv dimanche dernier. La cinquième jeune fille impliquée dans l’affaire est trop jeune pour répondre à ces accusations.

Les adolescentes, toutes en classe de 6ème, ont dit avoir préparé ce meurtre, car la jeune fille avait insulté une de leurs sœurs.

L’incident a été révélé en début de mois après que plusieurs jeunes  filles, dont celle visée par le complot, ont surpris une conversation suspecte. Une fois alertés, les responsables scolaires ont contacté la police, qui a découvert que les adolescentes étaient armées de deux couteaux volés dans la cuisine des professeurs.

Lors des interrogatoires, davantage de détails du plan méthodique des jeunes filles ont été dévoilés. Elles ont avoué s’être inspirées des astuces de la série Galis pour masquer les traces de leur meurtre, révèle le site d’information Walla.

Les jeunes filles ont essayé d’obtenir des gants de caoutchouc afin de ne pas laisser d’empreintes digitales. Elles avaient également prévu de porter de vieilles chaussures afin que les marques soient plus difficiles à identifier.

Selon le plan, la victime devait être conduite dans un bois près de l’école puis, grâce à un signal défini à l’avance, deux des assaillantes étaient censées poignarder leur victime à plusieurs reprises avant de changer de vêtements  et de prendre la fuite. L’acte d’accusation précise que les criminelles en herbe avait envisagé de creuser un trou pour y dissimuler le corps.

Les présumées coupables sont détenues en résidence surveillée  jusqu’à leur comparution devant le tribunal pour répondre aux accusations d’assassinat prémédité, de vol et de possession d’arme blanche.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.