4 morts dans l’explosion de mines anciennes à la frontière israélo-jordanienne
Rechercher

4 morts dans l’explosion de mines anciennes à la frontière israélo-jordanienne

Une enquête a été ouverte pour déterminer si les mines remontent à l'époque du conflit qui a précédé le traité de paix entre Jérusalem et Amman

Un démineur jordanien examine un champ de mines à la frontière jordano-israélienne, , le 28 juin 2011. (Crédit : AP/Nader Daoud)
Un démineur jordanien examine un champ de mines à la frontière jordano-israélienne, , le 28 juin 2011. (Crédit : AP/Nader Daoud)

Trois membres des forces de sécurité et un agriculteur ont été tués jeudi en Jordanie par l’explosion de mines anciennes dans une ferme de la ville de Salt, au nord-ouest d’Amman, a indiqué une source de sécurité.

Le propriétaire d’une ferme a trouvé la mort quand une mine a explosé dans son domaine. A l’arrivée des membres des services de sécurité sur place pour enquêter, une autre mine a explosé tuant trois membres de la sécurité et en blessant sept, selon la même source.

Le secteur a été interdit d’accès pour les besoins de l’enquête, a ajouté cette source sans préciser l’origine de ces mines.

En 2012, la Jordanie a annoncé avoir achevé le déminage de tout son territoire, détruisant 300 000 mines antipersonnel et antichars. En 1993, la Jordanie a commencé à nettoyer son territoire de mines posées durant les guerres israélo-arabes. Un an plus tard, la Jordanie et Israël ont signé un traité de paix.

Vue du champ de mine du site baptismal de Qasr al Yahoud, à la frontière jordano-israélienne, le 18 janvier 2019. (Crédit :Amanda Borschel-Dan/Times of Israel)

La majeure partie des mines se trouvaient dans la vallée du Jourdain proche d’Israël, et près de la frontière irakienne (est) et syrienne (nord).

La ville de Salt est située près de la vallée du Jourdain.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...