40 M NIS alloués aux implantations pour assurer leur sécurité
Rechercher

40 M NIS alloués aux implantations pour assurer leur sécurité

Le bureau du Premier ministre a démenti tout lien entre ce budget et la rencontre entre Netanyahu et des rabbins nationalistes religieux la veille

Jacob Magid est le correspondant implantations du Times of Israël

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu rencontre les chefs du Conseil de Yesha au bureau du Premier ministre de Jérusalem le 27 septembre 2017 (Crédit : Amos Ben Gershom/GPO)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu rencontre les chefs du Conseil de Yesha au bureau du Premier ministre de Jérusalem le 27 septembre 2017 (Crédit : Amos Ben Gershom/GPO)

Les ministres du gouvernement ont approuvé l’allocation d’un budget de 40 millions de shekels pour les conseils locaux et régionaux israéliens en Cisjordanie mercredi.

La majorité de ces fonds seront consacrés à « des dépenses spéciales liées à la situation sécuritaire » dans les implantations israéliennes, et 5,5 millions de shekels seront utilisés pour renforcer les centres médicaux d’urgence en Cisjordanie.

Le porte-parole du conseil de Yesha Yigal Dilmoni a déclaré au Times of Israel que ce budget correspond à ce que reçoivent les conseils locaux et régionaux chaque année. Il a ajouté que ce budget est quasiment identique à celui de 2016.

Ce budget a été approuvé durant un vote du cabinet au téléphone.

La veille, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a rencontré un groupe d’importants rabbins sionistes religieux pour leur demander leur soutien dans les enquêtes de corruption dont il fait l’objet.

Le bureau du Premier ministre a catégoriquement nié toute relation entre le budget alloué et sa rencontre de la veille. « Il s’agit d’une proposition annuelle qui est adoptée à la fin de chaque année fiscale », a indiqué le bureau dans un communiqué mercredi.

De son côté, Dilmoni a ajouté que « la question [du budget] n’a même pas été soulevée durant la rencontre d’hier ».

L’ONG La Paix maintenant n’a pas accepté les dires du bureau du Premier ministre et du Conseil de Yesha. « La corruption se paye », a déclaré l’ONG de gauche dans un communiqué.

« Netanyahu est un Premier ministre faible et un maître-chanteur qui est prêt à vendre l’avenir d’Israël pour sa [propre] survie. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...