Rechercher

43 815 nouveaux cas de COVID détectés mardi en Israël

Le nombre de patients gravement malades atteint les 254 ; le taux de tests positifs grimpe à 12,09 % ; 57 patients hospitalisés pour la grippe sont décédés

Des employés du HMO effectuent des tests sur des échantillons PCR pour le COVID-19 dans un laboratoire des services de santé Clalit à Jérusalem, le 10 janvier 2021. (Olivier Fitoussi/Flash90)
Des employés du HMO effectuent des tests sur des échantillons PCR pour le COVID-19 dans un laboratoire des services de santé Clalit à Jérusalem, le 10 janvier 2021. (Olivier Fitoussi/Flash90)

L’augmentation rapide des cas de coronavirus, qui a vu un nombre record de cas chaque jour au cours de la semaine dernière, s’est poursuivie mardi avec 43 815 nouveaux patients confirmés, – le nombre le plus élevé depuis le commencement de la pandémie début 2020.

Les chiffres du ministère de la Santé publiés mercredi montrent que sur 360 038 tests de dépistage du virus effectués, 12,09 % sont revenus positifs, le taux le plus élevé depuis le 29 septembre 2020, où il était de 15,29 %.

D’après les chiffres officiels, le nombre de patients gravement malades est de 254, soit un de moins que la veille. Parmi eux, 84 sont considérés comme critiques et 63 sont sous respirateur artificiel.

Avec le décès d’un patient la veille, le bilan depuis le début de la pandémie atteint 8 274 personnes.

Le personnel médical de l’hôpital Hadassah Ein Kerem dans l’unité COVID de l’hôpital, récemment rouverte, à Jérusalem, le 27 décembre 2021. (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)

Le ministère de la Santé a également rapporté qu’à la dernière semaine de décembre, 3 663 Israéliens avaient été hospitalisés pour la grippe.

Au moins 57 patients hospitalisés pour la grippe sont décédés, la plupart d’entre eux étant âgés de 65 ans ou plus.

« On ne sait cependant toujours pas si la grippe était la principale cause de décès ou non », selon un communiqué du ministère de la Santé, qui appelle toute personne âgée de 6 mois et plus à se faire vacciner contre la grippe.

Le variant Omicron s’est propagé en Israël au cours de la semaine écoulée, laissant le pays avec 222 877 patients actifs, dont 198 276 ont été diagnostiqués au cours des sept derniers jours – un taux trois fois supérieur à celui de la semaine précédente. Selon les chiffres du ministère, 156 393 Israéliens ont été placés en quarantaine en raison d’une infection ou d’une exposition à une personne infectée.

L’armée israélienne a été confrontée à sa propre épidémie ces derniers jours, le nombre de cas ayant quintuplé au cours de la semaine dernière pour atteindre 7 395 cas mercredi. Des mesures de protection plus strictes ont été mises en place sur les bases et la plupart des civils ont été interdits d’accès aux installations de Tsahal, a déclaré l’armée.

La ministre de l’Éducation, Yifat Shasha-Biton, a réaffirmé mercredi qu’elle ne voulait pas fermer les établissements éducatifs, précisant que l’idée de garder les écoles ouvertes bénéficiait d’un « soutien complet des experts ».

« De plus en plus de gens comprennent que les dommages causés aux enfants par les fermetures sont énormes et ces jours-ci, nous voyons les graves conséquences des fermetures sur les enfants », a-t-elle déclaré lors d’une réunion mercredi sur le sujet, selon des médias israéliens non spécifiés.

La ministre de l’Education Yifat Shasha-Biton a assisté à la réunion de la faction Nouvel espoir à la Knesset, le 2 août 2021. (Crédit :YonatanSindel/Flash90)

« Parler de la fermeture du système éducatif est dommageable pour les enfants et les parents. Cela n’arrivera pas », a-t-elle promis, alors que beaucoup choisissent de ne pas se rendre en cours.

Mardi soir, une réunion du cabinet sur le coronavirus rassemblant un groupe restreint de ministres qui élaborent la politique en matière de virus, s’est conclue sans aucune décision majeure.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...