5 arrestations et des saisies d’armes lors de raids de l’armée en Cisjordanie
Rechercher

5 arrestations et des saisies d’armes lors de raids de l’armée en Cisjordanie

Des Palestiniens ont été arrêtés pour suspicion de terrorisme, des armes, des grenades artisanales et de l’argent confisqués à Naplouse

Un fusil, des munitions et d'autres équipements saisis par les troupes israéliennes dans le village palestinien de Jaba, pendant un raid nocturne, le 18 août 2016. (Crédit : unité des porte-paroles de l'armée israélienne)
Un fusil, des munitions et d'autres équipements saisis par les troupes israéliennes dans le village palestinien de Jaba, pendant un raid nocturne, le 18 août 2016. (Crédit : unité des porte-paroles de l'armée israélienne)

Les forces de sécurité israéliennes ont arrêté dans la nuit de mercredi à jeudi plusieurs suspects de terrorisme dans le nord de la Cisjordanie, et trouvé des milliers de shekels en liquide, ainsi que des grenades et une arme à feu pendant qu’elles fouillaient les domiciles des suspects.

Deux suspects de Naplouse, dans le nord de la Cisjordanie, ont été arrêtés quand les forces de sécurité ont découvert une grenade artisanale et des munitions pendant leur raid matinal, a annoncé jeudi matin l’armée dans un communiqué.

Les arrestations nocturnes ont été menées par des soldats israéliens, des responsables de l’Administration civile, et la police israélienne.

A Jaba, un village de Cisjordanie, les soldats ont trouvé une arme à feu, des munitions, et de l’équipement militaire, et ont arrêté une personne.

Soldats israéliens pendant un raid nocturne dans le nord de la Cisjordanie, le 18 août 2016. (Crédit : unité des porte-paroles de l'armée israélienne)
Soldats israéliens pendant un raid nocturne dans le nord de la Cisjordanie, le 18 août 2016. (Crédit : unité des porte-paroles de l’armée israélienne)

Trois autres Palestiniens recherchés par Israël pour des crimes liés au terrorisme, des villages de Bani Naim et de Kifl Haris, ont été arrêtés.

Les suspects et l’argent liquide saisi ont été remis aux forces de sécurité pour approfondir l’enquête.

La semaine dernière, des Palestiniens habitant le camp de réfugiés de Deheishe, près de Bethléem, avait affronté les troupes israéliennes après l’arrestation de Nidal Abu Aker, membre du Front populaire de libération de la Palestine, une organisation terroriste.

Sept Palestiniens avaient été blessés pendant le raid, selon les médias palestiniens. L’armée israélienne n’avait pas confirmé de blessés parmi les Palestiniens. Aucun soldat n’avait été blessé pendant les affrontements, avait annoncé l’armée.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...