Israël en guerre - Jour 290

Rechercher

5 Druzes inculpés après le kidnapping de Palestiniens dans le cadre d’une vengeance

Cinq hommes masqués avaient enlevé et battu des ouvriers dans la ville de Yarka après la prise en otage du corps de Tiran Fero à Jénine par des terroristes

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Un Palestinien après avoir été brièvement enlevé par des hommes masqués dans la ville druze de Yarka, au nord du pays, le 24 novembre 2022. (Crédit : La Douzième chaîne)
Un Palestinien après avoir été brièvement enlevé par des hommes masqués dans la ville druze de Yarka, au nord du pays, le 24 novembre 2022. (Crédit : La Douzième chaîne)

Cinq Druzes israéliens ont été mis en examen, jeudi, pour avoir kidnappé trois ouvriers palestiniens dans le cadre d’une attaque de représailles au mois de novembre, au moment même où la dépouille d’un adolescent druze israélien était retenue en otage par des terroristes en Cisjordanie. Les terroristes avaient enlevé le corps sans vie du jeune homme dans un hôpital.

Selon un communiqué conjoint des services de sécurité du Shin Bet et de la police israélienne, les cinq hommes originaire de Yarka, une ville druze du nord d’Israël, sont en détention et ils sont accusés de l’enlèvement des trois Palestiniens et d’agression sous la menace d’une arme. Ils avaient kidnappé les victimes quand la dépouille de Tiran Fero était encore retenue en otage à Jénine.

Le communiqué a fait savoir que les suspects s’appelaient Ali Fathi Atallah, 20 ans, Kareem Yousef Salim Atallah, 23 ans et Wal Fahri Muhammed Atallah, 21 ans. Les trois hommes étaient accompagnés de deux complices qui n’ont pas été identifiés parce qu’ils étaient mineurs au moment des faits.

L’attaque présumée était arrivée aux premières heures du 24 novembre, peu avant la remise à sa famille du corps de Fero, qui était originaire de la ville à majorité druze de Daliyat al-Karmel.

L’enlèvement de la dépouille de l’adolescent avait entraîné la colère de la communauté druze d’Israël. Plusieurs membres de la communauté, sur les réseaux sociaux, avaient averti que si le corps de Fero n’était pas rapidement rendu aux siens, ils tenteraient d’entrer à Jénine pour l’en extraire eux-mêmes.

Selon des responsables de la police, les cinq jeunes avaient décidé de ces enlèvements après avoir appris ce qui était arrivé à Fero.

Tiran Fero. (Autorisation)

Les suspects étaient arrivés sur un site de Yarka où se trouvaient les ouvriers palestiniens et ils avaient kidnappé trois résidents de Jénine sous la menace d’une arme, tirant dans les airs avec une arme de poing et avec une mitrailleuse artisanale, a noté l’acte de mise en examen.

Les trois Palestiniens avaient été embarqués dans le coffre de la voiture et emmenés vers un lieu isolé. Les Druzes les avaient alors obligés à entrer en contact avec leurs familles pour leur faire savoir qu’ils avaient été kidnappés.

Selon le Shin Bet, les agresseurs avaient alors « gravement » battu les Palestiniens « jusqu’au sang » tout en leur disant qu’ils avaient été enlevés pour venger la disparition de la dépouille de Fero.

« Les accusés ont continué à agresser les plaignants en les poussant au sol, en les frappant sur la tête, en leur donnant des coups de poing, en leur jetant des pierres et en poussant les plaignants le long d’une pente, en direction d’un mur en pierres », a dit l’acte de mise en examen.

« Personne ne fera du mal à un Druze et nous allons vous tuer, vous qui l’avez tué », aurait déclaré l’un des suspects aux Palestiniens.

Dans ce qui avait semblé être la vidéo d’un otage postée sur un internet, l’une des victimes apparaissait assise sur le sol et entourée par ses agresseurs.

Une autre vidéo, dont l’authenticité n’avait pas été confirmée, avait montré cinq hommes masqués tenant des fusils et menaçant de se rendre à Jénine pour récupérer le corps de Fero si ce dernier n’était pas rendu dans la matinée suivante.

Les Palestiniens avaient plaidé leur cause auprès de leurs kidnappeurs, affirmant qu’ils étaient originaires de Hébron et qu’ils n’avaient rien à voir avec l’enlèvement de la dépouille de l’adolescent.

Les attaquants étaient finalement partis et la police avait découvert peu après les trois hommes, à proximité de l’endroit où ils avaient été enlevés. Les victimes avaient été ensuite prises en charge à l’hôpital Galilée de Nahariya.

« Les suspects avaient programmé ces enlèvements après avoir vu des publications, sur les réseaux sociaux, sur le kidnapping du jeune Druze ; ils s’étaient équipés d’armes à feu, de bâtons, de couteaux, de haches et de masques et ils étaient allés à la recherche de victimes potentielles, » note un document judiciaire.

Jeudi, des mises en examen ont été prononcées à l’encontre des cinq hommes, amenant le Shin Bet et la police à publier des détails de l’affaire.

Ils ont été accusés de délits sécuritaires variés et notamment d’acte terroriste de kidnapping, d’usage d’armes à feu à des fins terroristes et d’agression aggravée, a fait savoir l’acte d’inculpation.

La famille et les amis pleurant pendant la procession funéraire de Tiran Fero, à Daliyat al-Karmel, dans le nord d’Israël, le 24 novembre 2022. (Crédit : Shir Torem/Flash90)

Fero, qui devait célébrer son 18e anniversaire deux jours après sa mort, avait été grièvement blessé dans un accident de voiture et évacué dans un hôpital de la ville palestinienne en raison de la gravité de son état.

Sa famille avait affirmé que des hommes armés l’avaient débranché de son respirateur et l’avaient sorti de l’hôpital. L’armée et des sources du ministère de la Défense déclarent pour leur part que le jeune homme était déjà mort lorsqu’il a été enlevé.

Son corps avait été rendu à sa famille en Israël après être resté entre les mains des terroristes pendant une trentaine d’heures. Il avait été rapatrié à travers le carrefour de Salem, à proximité de Jénine.

Le secteur de Jénine est considéré comme particulièrement sensible en matière de terrorisme palestinien depuis quelques mois et l’Autorité palestinienne aurait perdu la contrôle de la région.

Le mois dernier, les troupes israéliennes avaient placé en détention Jibril Zubeidi à Jénine, en Cisjordanie, qui était apparemment impliqué dans cet enlèvement.

Dans une autre attaque de représailles qui avait suivi le kidnapping de Fero, deux soldats druzes avaient été inculpés pour avoir lancé un explosif sur une habitation palestinienne choisie au hasard en Cisjordanie.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.