5 Palestiniens de Cisjordanie arrêtés pour terrorisme et violences présumées
Rechercher

5 Palestiniens de Cisjordanie arrêtés pour terrorisme et violences présumées

Il y aurait eu des émeutes durant le raid nocturne qui a eu lieu à Jénine. A Jérusalem, trois individus ont été arrêtés pour jets de pierre et de pétards aux forces de sécurité

Stuart Winer est journaliste au Times of Israël

Des jeunes palestiniens jettent des pierres aux forces israéliennes durant une opération militaire dans la ville de Jénine, en Cisjordanie, le 18 janvier 2018 (Crédit : AFP/Jaafar Ashtiyeh)
Des jeunes palestiniens jettent des pierres aux forces israéliennes durant une opération militaire dans la ville de Jénine, en Cisjordanie, le 18 janvier 2018 (Crédit : AFP/Jaafar Ashtiyeh)

Les forces de sécurité ont arrêté dans la nuit de samedi à dimanche cinq Palestiniens, en Cisjordanie, qui sont soupçonnés d’être impliqués dans des activités terroristes et dans des émeutes, a fait savoir l’armée dans un communiqué.

De plus, au cours d’une opération militaire dans la ville de Jénine, en Cisjordanie, des émeutes ont éclaté durant lesquelles des douzaines de manifestants ont incendié des pneus et jeté des pierres aux forces de sécurité, a ajouté le communiqué.

L’armée israélienne a répondu en utilisant des méthodes de dispersion d’émeutes.

Aucun blessé ne serait à déplorer du côté des forces de l’ordre.

Trois arrestations ont par ailleurs eu lieu à Jérusalem, où deux hommes et un adolescent ont été placés en détention, soupçonnés d’avoir jeté des pierres et des pétards en direction d’unités de police, ont expliqué les responsables de la sécurité.

Les agents de la police des frontières à la porte de Damas, dans la Vieille Ville de Jérusalem, le 7 décembre 2017 (Crédit :Hadas Parush/Flash90)

Deux des suspects, âgés de 20 et 21 ans, ont été arrêtés pour avoir jeté des pierres aux policiers stationnés porte de Damas, dans la Vieille Ville de Jérusalem. La porte de Damas a été le théâtre de nombreux attentats contre les forces de sécurité et les civils israéliens, et notamment des attaques au couteau.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...