600 rabbins américains et canadiens écrivent une lettre de soutien aux gays
Rechercher

600 rabbins américains et canadiens écrivent une lettre de soutien aux gays

Le discours de haine pourrait mener à la violence contre la communauté homosexuelle, ont-ils averti

Participants à la parade gaie à Jérusalem, le 2 août 2018. (Hadas Parush / Flash90)
Participants à la parade gaie à Jérusalem, le 2 août 2018. (Hadas Parush / Flash90)

Près de 600 rabbins américains et canadiens issus de presque tout le spectre judaïque ont signé un document appelant les rabbins orthodoxes en Israël à retirer une récente lettre qui décrivait les homosexuels comme des pervers s’efforçant de détruire la notion de famille.

Le document exhortait également le gouvernement israélien à annuler la loi qui excluait les hommes non mariés à l’accès aux mères porteuses, et préconisait une plus grande séparation de la religion et de l’État en Israël.

Il est initié par A Wider Bridge, une organisation basée à San Francisco qui travaille sur les liens entre les communautés LGBTQ américaines et israéliennes.

« L’insertion de la discrimination dans la loi et les dangereuses paroles prononcées par les chefs religieux sèment des germes de haine et de brutalité dans le pays et mettent les membres vulnérables de la société israélienne en danger et pire », indique la lettre.

« Nous appelons les dirigeants israéliens à annuler leur politique discriminatoire en faveur de l’égalité des droits pour tous les citoyens », poursuit le document. « En réclamant ces droits, y compris la maternité de substitution, nous appelons les dirigeants israéliens à réitérer la séparation de la religion et de l’Etat comme idéal de démocratie ».

« Nous appelons donc les dirigeants israéliens et les rabbins à se rétracter de ces actions récentes et à amener l’Etat d’Israël vers la T’shuvah [repentance], ce niveau supérieur de sainteté, de dignité et de sécurité », indique la lettre.

Des centaines de signatures de rabbins représentant des communautés juives orthodoxes, massorties, réformatrices et reconstructionnistes ont été recueillies depuis la publication de la lettre la semaine dernière, a indiqué l’organisation dans un communiqué mardi.

À la fin du mois dernier, quelque 200 rabbins orthodoxes israéliens ont rédigé une lettre appelant les homosexuels « pervers » et les accusant de lavage de cerveau. Ils répondaient aux critiques du rabbin Aryeh Stern, de Jérusalem, qui avait déclaré que les homosexuels étaient « interdits » et que les enfants qu’ils avaient élevés avaient « une vie très étrange et anormale ».

Faisant référence au défilé annuel de la gay pride à Jérusalem, les rabbins ont écrit que la plupart des Israéliens « étaient choqués par leur provocation ».

Les rabbins ont également accusé les groupes de défense des droits des LGBT de « terreur agressive accompagnée d’un lavage de cerveau médiatique ininterrompu […] qui détruit la notion de famille et transforme les pervers en héros ».

Le rabbin Gil Steinlauf, membre du conseil d’administration d’A Wider Bridge qui a rédigé la lettre canado-américaine, a déclaré que les rabbins israéliens essayaient de saper la sécurité de la communauté gay.

« En appelant pervers des juifs LGBTQ [qui] condamnent les enfants à des » vies misérables « , ces rabbins mettent en danger la vie en jetant les bases de la violence contre les personnes LGBTQ en Israël », a déclaré Steinlauf.

« Leur lettre scandaleuse est un signe qu’ils se sentent enhardis dans leur quête pour faire reculer les protections des personnes LGBTQ et des autres minorités israéliennes. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...