70 intellectuels américains appellent au boycott des implantations
Rechercher

70 intellectuels américains appellent au boycott des implantations

Dans une lettre ouverte, ils disent s’opposer au “boycott économique, politique ou culturel d’Israël même” et demandent des négociations de paix

Des vignerons juifs inspectent les grappes de raisin dans un vignoble d'une implantation du Gush Etzion, en Cisjordanie, le 8 septembre 2014. (Crédit : Gershon Elinson/Flash90)
Des vignerons juifs inspectent les grappes de raisin dans un vignoble d'une implantation du Gush Etzion, en Cisjordanie, le 8 septembre 2014. (Crédit : Gershon Elinson/Flash90)

Plus de 70 intellectuels américains ont appelé à un boycott ciblé de tous les produits et services des implantations israéliennes en Cisjordanie.

L’appel au boycott a été publié dans une lettre ouverte dans le dernier numéro de The New York Review of Books, daté du 13 octobre 2016.

Parmi les signataires figurent Bernard Avishai, Peter Brooks, Peter Beinart, Todd Gitlin et Martin Sherwin.

La lettre annonce que les signataires « s’opposent à un boycott économique, politique ou culturel d’Israël même tel que défini par ses frontières du 4 juin 1967 », dont ils parlent comme de la « dite Ligne verte ».

Cette « frontière », selon les auteurs de la lettre, « devrait être le point de départ de négociations entre les parties israélienne et palestinienne pour les futures frontières entre les deux états. »

Peter Beinart (photo credit: courtesy)
Peter Beinart (Crédit : autorisation)

« Pour promouvoir de telles négociations, nous appelons à un boycott ciblé de tous les biens et services des implantations israéliennes dans les Territoires occupés, et de tout investissement qui promeut l’occupation, jusqu’à la négociation d’un accord de paix entre le gouvernement israélien et l’Autorité palestinienne. »

La lettre appelle également le gouvernement américain à supprimer les exemptions fiscales pour les entités de Cisjordanie et à exclure les implantations des bénéfices commerciaux israéliens.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...