A Beit Shemesh, des haredim poursuivent des filles pour leur tenue « impudique »
Rechercher

A Beit Shemesh, des haredim poursuivent des filles pour leur tenue « impudique »

Une vidéo montre une jeune femme en short et t-shirt poursuivie par un groupe de jeunes hommes ultra-orthodoxes qui hurlent

Capture d'écran d'une vidéo d'une jeune femme prise en chasse par des utlra-orthodoxes en raison de sa tenue "impudique", à Ramat eit Shemesh. (Crédit : capture d'écran YouTube)
Capture d'écran d'une vidéo d'une jeune femme prise en chasse par des utlra-orthodoxes en raison de sa tenue "impudique", à Ramat eit Shemesh. (Crédit : capture d'écran YouTube)

Un groupe de jeunes femmes aurait été poursuivi et attaqué par un groupe d’hommes ultra-orthodoxes à Beit Shemesh dimanche, parce qu’elles étaient vêtues de façon « impudique ».

Il s’agit de la dernière confrontation en date entre les haredim et les laïcs dans la ville.

Dans la vidéo de l’incident, publiée mardi sur Facebook, l’on voit une femme vêtue d’un short et d’un tee-shirt court poursuivie par un grand groupe d’hommes ultra-orthodoxes qui crient en même temps.

« Horrible. Il y a deux jours, il y a eu une émeute de masse contre une jeune fille ‘impudique’ qui marchait » dans le quartier de Ramat Bet de Beit Shemeh, a écrit Miri Shalem, une militante féministe qui a relayé la vidéo sur Facebook.

Ces dernières années, la ville de Beit Shemesh a fréquemment été le théâtre d’affrontements entre ultra-orthodoxes, non-ultra-orthodoxes et laïcs au sujet des tenues vestimentaires des femmes, mais aussi de la ségrégation hommes-femmes dans les bus.

Lors d’un incident qui a été très médiatisé en 2011, une fillette orthodoxe de 8 ans a été harassée par des hommes ultra-orthodoxes sur la route de l’école, pour une tenue jugée impudique.

L’une des jeunes femmes poursuivies a déclaré à Hadashot TV qu’elle était avec sa soeur et deux amies, quand elles ont été repérées par le groupe. « Ils nous ont vues et ont commencé à nous courir après. Nous avons alors couru », a raconté Hadassah, qui n’a pas souhaité décliner son patronyme.

'#זוועה , שלשום בלילה התקיימו פרעות המוניות נגד בחורה 'לא צנועה' שהסתובבה ברמת בית שמש ב עד שלא תהיינה פגיעות בנפש זה לא יפסק.

Posted by Miri Shalem on Monday, 16 July 2018

Après avoir couru jusqu’à leur immeuble, a raconté Hadassah, « ma sœur avait les yeux rouges et gonflés. Elle a inhalé des gaz lacrymogènes ». Peu après nous avons essayé de sortir pour voir si la situation s’était calmée, mais c’était le chaos. »

Elles ont déclaré que la police est arrivée sur les lieux mais n’a pas réussi à contrôler les ultra-orthodoxes.

Hadassah a dit qu’elle portait une robe, alors que les jeunes hommes de la vidéo étaient en short et t-shirt. « Pour une quelconque raison, ils se sont mis en colère quand ils nous ont vues », a-t-elle dit.

Un résident du quartier a confié au quotidien Haaretz qu’il y a eu récemment de nombreux incidents entre la « police de la pudeur » et la jeune femme de la vidéo et ses amies.

« Depuis un mois, les membres de la police de la pudeur viennent devant le domicile de cette famille et leur crient de quitter le quartier », a raconté le résident de Ramat Bet à Beit Shemesh. « Je dis toujours que les ultra-orthodoxes ont tort, avec leurs panneaux [pour la pudeur] et tout, mais cette fois, pas vraiment. Ces jeunes marchent avec des chiens et effraient les enfants. »

JTA a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...