A Jérusalem, les Israéliens applaudissent Miss Irak pour son courage
Rechercher

A Jérusalem, les Israéliens applaudissent Miss Irak pour son courage

Sarah Idan, dont la famille a dû fuir l'Irak après avoir posté une photo où elle posait avec Miss Israël, est chaleureusement accueillie par la population au marché Mahane Yehuda

Sarah Idan, représentante de l'Irak au concours Miss Univers 2017, (à gauche) avec des Israéliens au marché Mahane Yehuda de Jérusalem, juin 2018. (Capture d'écran : Hadashot)
Sarah Idan, représentante de l'Irak au concours Miss Univers 2017, (à gauche) avec des Israéliens au marché Mahane Yehuda de Jérusalem, juin 2018. (Capture d'écran : Hadashot)

La représentante de l’Irak au concours Miss Univers 2017 – dont la photo sur Instagram l’année dernière avec son homologue israélienne a contraint sa famille à fuir le pays du Moyen-Orient – a été applaudie et embrassée cette semaine par les acheteurs du marché emblématique de Jérusalem lors d’une visite exceptionnelle en Israël.

« C’était bizarre, les gens ressemblent à mon peuple. Et la ville ressemble à Damas, à la Syrie, et j’y étais, et tout me semblait familier », a déclaré Sarah Idan dans un reportage télévisé diffusé mardi par Hadashot.

Alors qu’Idan parcourait le marché Mahane Yehuda, elle a rencontré de nombreux Israéliens d’origine irakienne, dont une lui a dit qu’elle aimerait retourner en Irak.

« Inshallah », ou si Dieu le veut, a répondu Idan.

Idan a été couverte d’éloges et une Israélienne lui a raconté : « Merci d’être si courageuse, vous êtes une source d’inspiration pour toutes les femmes du monde. »

La candidate irakienne de 26 ans vit aux Etats-Unis, mais sa famille a été contrainte de quitter le pays arabe après qu’une photo sur laquelle elle avait posé avec Miss Israël Adar Gandelsman est devenue virale l’année dernière.

À l’époque, elle a résisté à des pressions considérables et a refusé de supprimer l’image d’Instagram.

Idan est venue en Israël à l’invitation du Congrès juif américain, et le chef de l’AJC en Israël, Avital Leibovitz, a déclaré qu’il avait fallu « plusieurs longues conversations pour la convaincre de venir en Israël ». Elle le voulait vraiment, mais elle avait un peu peur. »

Miss Israel Adar Gandelsman, à gauche, et Miss Irak Sarah Idan, partagent un moment de complicité lors du concours de Miss univers 2017

Depuis Jérusalem, Idan a déclaré que les Irakiens et les Israéliens ne sont pas des ennemis.

« Je ne pense pas que l’Irak et Israël soient ennemis, je pense que les gouvernements sont peut-être ennemis l’un avec l’autre », a-t-elle ajouté. « Mais il y a beaucoup d’Irakiens qui n’ont pas de problème avec Israël ou avec le peuple juif. Il y a beaucoup d’Irakiens qui me soutiennent, et je crois qu’ils sont heureux que je sois ici ».

Elle se souvient aussi des réactions très vives qu’elle a subies en publiant la photo sur Instagram l’an dernier.

« Je ne pensais pas que cela allait prendre une telle ampleur quand j’ai pris cette photo », a-t-elle raconté en Israël. « J’ai vécu de nombreuses années aux Etats-Unis, j’ai beaucoup d’amis juifs ou israéliens, et ma vision des gens est bien différente. »

« Je ne pourrai pas aller en Irak de sitôt », a-t-elle ajouté, précisant qu’elle ne se sentirait en sécurité dans son pays d’origine que lorsque celui-ci aura de meilleures relations avec Israël. « C’est un prix que j’ai payé et que ma famille a payé depuis qu’ils ont été forcés de quitter le pays. »

Le reportage télévisé a également diffusé des images de la rencontre d’Idan avec Gandelsman à l’hôtel Waldorf Astoria de Jérusalem cette semaine.

« Elle avait peur de moi quand elle m’a rencontrée pour la première fois », a confié Idan à propos de sa première rencontre avec son amie israélienne, ajoutant que Gandelsman lui avait dit « J’ai peur de te parler ».

« Par la suite, nous nous sommes assises et avons parlé pendant des heures et des heures, et puis l’équipe de Miss Univers s’est mise en colère contre nous, nous disant : ‘Allez, nous avons une séance photo' », se souvient-elle en souriant.

Alors que les médias ont fait état de la visite d’Idan en Israël, les pages Instagram de Gandelsman et d’Idan ont été la cible de pirates informatiques, selon le rapport.

En décembre, Idan a parlé de son calvaire à CNN, racontant des menaces de mort « effrayantes » et des appels angoissés à sa mère en rentrant chez elle.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...