A la veille des élections, Netanyahu s’engage à légaliser des avants-postes
Rechercher

A la veille des élections, Netanyahu s’engage à légaliser des avants-postes

L'an dernier, le Premier ministre avait prévu d'annexer 30 % de la Cisjordanie mais il a renoncé en faveur de la signature de quatre accords de normalisation avec des pays arabes

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu s'exprime lors d'une cérémonie concernant un nouveau quartier dans la ville de Harish, dans le nord du pays, le 9 mars 2021. (Flash90)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu s'exprime lors d'une cérémonie concernant un nouveau quartier dans la ville de Harish, dans le nord du pays, le 9 mars 2021. (Flash90)

À la veille des élections nationales, le Premier ministre Benjamin Netanyahu assiste à la cérémonie de pose de la première pierre d’un nouveau quartier dans une implantation de Cisjordanie et a déclaré que son parti, le Likud, soutient la légalisation des avant-postes non reconnus.

« Nous soutenons la réglementation des jeunes communautés du mouvement des implantations », a déclaré Netanyahu lors de la cérémonie à Revava, employant la terminologie courante utilisée par les groupes pro-implantations pour la légalisation des avant-postes.

« Pourquoi n’avons-nous pas adopté l’ensemble de la réglementation ? Parce que nous étions dans un [gouvernement] de rotation. Nous n’avions pas 61 [sièges à la Knesset]. Maintenant, nous pouvons changer cela ».

Par le passé, Netanyahu a fait maintes promesses pré-électorales similaires qui n’ont pas été tenues. L’année dernière, il avait prévu d’annexer des implantations et quelque 30 % de la Cisjordanie, mais il a mis ce projet au placard en faveur de la signature de quatre accords de normalisation avec des pays arabes.

Il y a quelques semaines, il a tenté de légaliser plusieurs avant-postes mais a été contrecarré par le ministre de la Défense Benny Gantz.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...