Israël en guerre - Jour 253

Rechercher

À l’occasion de Yom HaShoah, Blinken invite à lutter contre l’antisémitisme

Le procureur général américain Merrick Garland a lui évoqué sa famille, réfugiée avant la Shoah, affirmant que le ministère de la Justice « faisait le maximum pour lutter contre le regain de haine »

Le Secrétaire d’État américain Antony Blinken attend avant de faire une déclaration conjointe avec le secrétaire britannique aux Affaires étrangères James Cleverly lors d’une réunion des ministres des Affaires étrangères du G7 à Karuizawa, au Japon, le 17 avril 2023. (Crédit : AP Photo/Andrew Harnik)
Le Secrétaire d’État américain Antony Blinken attend avant de faire une déclaration conjointe avec le secrétaire britannique aux Affaires étrangères James Cleverly lors d’une réunion des ministres des Affaires étrangères du G7 à Karuizawa, au Japon, le 17 avril 2023. (Crédit : AP Photo/Andrew Harnik)

Le Secrétaire d’État américain Antony Blinken a rappelé la nécessité de lutter contre l’antisémitisme et toutes les formes de haine, dans des propos tenus pour la Journée de commémoration de la Shoah en Israël.

« À l’occasion de Yom HaShoah, nous nous souvenons et honorons la mémoire des six millions de Juifs et des millions d’autres personnes que les nazis ont assassinés, Roms, LGBTQI +, Slaves et personnes handicapées », a déclaré Blinken dans un communiqué publié par le Département d’État.

« Nous honorons leur mémoire en raison des circonstances de leur mort, mais aussi en souvenir de la manière dont ils ont vécu, se sont battus et ont aimé », a-t-il ajouté. « Nous saluons le souvenir de leur existence, riche et complexe, et pleurons les traditions, connaissances, histoires et familles perdues. Nous trouvons dans leur mémoire la force de nous opposer à toutes les formes d’antisémitisme, de haine et de sectarisme, et d’insister pour que la Shoah soit commémorée et enseignée avec justesse et précision. »

Blinken a conclu en déclarant que l’une des « leçons les plus importantes » tirées de la Shoah était que « le meurtre de masse de six millions de Juifs n’était pas un acte soudain ou singulier, mais bien l’aboutissement d’un grand nombre de mesures progressives conçues pour diffamer et déshumaniser les gens. C’est pourquoi nous devons nous souvenir maintenant, et à jamais. »

Blinken a également publié une vidéo, enregistrée pour le Congrès juif mondial, pour évoquer l’histoire de son beau-père, Samuel Pisar, survivant de la Shoah, le seul membre de sa famille et de son école – parmi 900 jeunes – à avoir survécu à la guerre.

Ce n’est pas la première fois que le Secrétaire d’État parle de lui et de l’impact qu’il a eu sur lui : il l’avait ainsi évoqué lors de son tout premier discours après sa nomination et en préambule de son audience de confirmation devant le Sénat.

Originaire de Pologne, Pisar a été emprisonné dans des camps de concentration pendant quatre ans et a échappé à une marche de la mort à la fin de la guerre. Caché dans les bois, il a entendu un char qui s’est avéré être américain.

« Il a couru vers le char. La trappe s’est ouverte. Un GI afro-américain l’a regardé. Il est tombé à genoux et a dit les trois seuls mots qu’il connaissait en anglais, que sa mère lui avait appris avant la guerre: ‘Que Dieu bénisse l’Amérique’ », avait rappelé Blinken lors de son audience de confirmation avant de devenir Secrétaire d’État. Le GI l’a pris avec lui sur le char, l’emmenant vers la liberté, l’Amérique. »

Il avait ajouté à l’intention des Sénateurs : « C’est ce que nous sommes. C’est ce que nous représentons pour le reste du monde, même imparfaitement, et que nous pouvons encore être quand nous faisons de notre mieux. »

Dans ses propos, mardi, le procureur général Merrick Garland a également parlé des États-Unis comme d’un lieu de refuge et a confié que c’est ce qui l’avait amené à oeuvrer pour le service public.

Le procureur général Merrick Garland témoigne lors d’une audience de la commission judiciaire du Sénat examinant le ministère de la Justice au Capitole à Washington, le mercredi 27 octobre 2021. (Crédit : Tom Brenner/Pool via AP)

« Chacun d’entre nous est entré au Ministère pour des raisons différentes. En ce qui me concerne, c’était quelque part pour payer la dette que ma famille doit à ce pays », a déclaré Garland lors du 30e Programme fédéral inter-agences de commémoration de la Shoah. « Avant la Première Guerre mondiale, l’Amérique a offert à ma famille un véritable refuge contre les persécutions religieuses, qui leur a permis de survivre à la Shoah lorsque la Seconde Guerre mondiale est arrivée. »

Garland a ajouté que sa grand-mère et deux de ses frères et sœurs étaient parvenus à quitter la Biélorussie pour rallier les Etats-Unis, mais que « deux avaient échoué. Ils ont été tués dans la Shoah. Sans l’Amérique, il ne fait guère de doute qu’il lui serait arrivé la même chose. »

Garland a également souligné les efforts déployés pour lutter contre la résurgence de l’antisémitisme aux États-Unis.

« En effet, les crimes haineux contre les Juifs ont représenté la majorité des incidents haineux à motif religieux signalés en 2021 », a-t-il relevé.

« Le ministère de la Justice fait tout ce qui est en son pouvoir pour lutter contre la montée des actes motivés par la haine et des menaces de violence. »

« Nous le faisons parce que nous savons tous ce qui se passe lorsque l’on laisse la haine prendre racine. Nous faisons cela pour nous assurer qu’une tragédie comme celle de la Shoah ne se reproduise plus jamais », a-t-il conclu.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.