La santé d’Abbas s’est fortement améliorée au cours des dernières heures
Rechercher

La santé d’Abbas s’est fortement améliorée au cours des dernières heures

La fièvre du chef de l’AP âgé de 83 ans est tombée ; il est alerte, communique avec son entourage et marche sans assistance

Le président de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas assiste à une réunion avec le Conseil révolutionnaire du parti au pouvoir, le Fatah, le 1er mars 2018, dans la ville de Ramallah, en Cisjordanie. (AFP PHOTO / ABBAS MOMANI)
Le président de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas assiste à une réunion avec le Conseil révolutionnaire du parti au pouvoir, le Fatah, le 1er mars 2018, dans la ville de Ramallah, en Cisjordanie. (AFP PHOTO / ABBAS MOMANI)

L’état de santé du président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas est « bon » et s’est considérablement amélioré au cours des dernières heures, a déclaré un officiel palestinien de haut rang au Times of Israël lundi après-midi, un jour après son hospitalisation pour la troisième fois en une semaine.

Selon l’officiel palestinien, Abbas, âgé de 83 ans, souffrait d’une infection à l’oreille à la suite d’une opération récente. La fièvre, un symptome de l’infection, est depuis tombée, a dit l’officiel.

Abbas reçoit des antibiotiques en intraveineuse depuis dimanche. Il est totalement conscient, il communique avec son entourage et peut marcher seul jusqu’à la salle de bain, a déclaré l’officiel.

« Nous espérons qu’il sortira de l’hôpital dans deux jours et son état de santé est très bon », a précisé l’officiel.

Abbas a été admis dimanche à l’hôpital arabe Istishari à proximité de Ramallah en Cisjordanie à cause de complications à la suite d’une opération de l’oreille.

Plus tôt lundi, une source médicale a aussi confirmé qu’Abbas se sentait mieux.

Il y a des informations divergentes sur ses affections, puisque certains officiels palestiniens ont dit qu’Abbas avait une pneumonie et qu’il était sous assistance respiratoire, recevant des anti-biotiques sous intraveineuse. Certaines sources ont aussi dit qu’il souffrait de douleurs à la poitrine.

Abbas a eu une série de récents problèmes de santé qui ont ravivé l’anxiété au sujet d’une potentielle guerre de succession chaotique, voire sanglante, qui pourrait encore plus affaiblir la cause palestinienne.

Le député arabe israélien Ahmad Tibi, qui est proche d’Abbas, a dit lundi que l’état du président de l’Autorité palestinienne s’était « clairement amélioré ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...