Abbas présente ses condoléances à Trump après la fusillade à Las Vegas
Rechercher

Abbas présente ses condoléances à Trump après la fusillade à Las Vegas

Le président de l'Autorité palestinienne a exprimé sa “solidarité” avec les familles des victimes de la fusillade

Dov Lieber est le correspondant aux Affaires arabes du Times of Israël

Le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas à la tribune de l'Assemblée générale des Nations unies au siège de l'ONU à New York, le 20 septembre 2017 (Crédit : Drew Angerer/Getty Images/AFP)
Le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas à la tribune de l'Assemblée générale des Nations unies au siège de l'ONU à New York, le 20 septembre 2017 (Crédit : Drew Angerer/Getty Images/AFP)

Mahmoud Abbas, le président de l’Autorité palestinienne (AP), a adressé lundi ses condoléances au président américain Donald Trump après la fusillade de Las Vegas.

« Au nom de l’Etat de Palestine et de son peuple, [Abbas] a exprimé sa sincère sympathie envers les familles des victimes et sa solidarité avec elles, et a souhaité un prompt rétablissement aux blessés », pouvait-on lire dans ce message.

Au moins 59 personnes ont été tuées et plus de 500 blessées lors d’une fusillade qui a éclaté dimanche soir à Las Vegas, dans l’ouest des Etats-Unis, lors d’un festival de musique country.

Le tireur a fait feu depuis sa chambre d’hôtel au 32e étage du Mandalay Bay, un établissement qui surplombe l’esplanade où le concert avait lieu. Il était seul et surarmé, selon la police. Plus de dix fusils ont été retrouvés dans sa chambre.

Robert Hayes, un pompier de Los Angeles qui assistait au concert, a décrit sur Fox News une « scène de guerre ». La densité de la foule offrait selon lui une cible facile. « C’était comme abattre une vache dans un couloir. »

Les gens se mettent à l'abri au festival de musique country après avoir entendu des coups de feu, à Las Vegas, dans le Nevada, le 1er octobre 2017. (Crédit : David Becker/Getty Images/AFP)
Les gens se mettent à l’abri au festival de musique country après avoir entendu des coups de feu, à Las Vegas, dans le Nevada, le 1er octobre 2017. (Crédit : David Becker/Getty Images/AFP)

.
L’AFP a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...