Fusillade de Las Vegas : ce que l’on sait
Rechercher

Fusillade de Las Vegas : ce que l’on sait

Au moins 58 personnes ont été tuées et 515 blessées, selon un bilan toujours provisoire, lorsqu'un tireur identifié comme Stephen Paddock, 64 ans, a fait feu sur une foule rassemblée pour un concert en plein air

Des policiers pointent leurs armes sur une voiture qui roule sur Tropicana avenue, bouclée, près de Las Vegas Boulevard, après que des coups de feu ont étés entendus durant un festival de musique country, le 2 octobre 2017, à Las Vegas, dans le Nevada. (Crédit : Ethan Miller/Getty Images/AFP)
Des policiers pointent leurs armes sur une voiture qui roule sur Tropicana avenue, bouclée, près de Las Vegas Boulevard, après que des coups de feu ont étés entendus durant un festival de musique country, le 2 octobre 2017, à Las Vegas, dans le Nevada. (Crédit : Ethan Miller/Getty Images/AFP)

Au moins 58 personnes ont été tuées et 515 blessées, selon un bilan toujours provisoire, lorsqu’un tireur identifié comme Stephen Paddock, 64 ans, a fait feu sur une foule rassemblée pour un concert en plein air.

Voici ce que l’on sait sur la fusillade la plus meurtrière de l’histoire moderne aux Etats-Unis:

Les faits

Quelque 22 000 personnes étaient rassemblées pour un concert à ciel ouvert de Jason Aldean, dans le cadre d’un festival de musique country, quand des tirs d’arme automatique ont éclaté vers 22H08 heure locale (05H08 GMT).

Le tireur a fait feu depuis sa chambre d’hôtel au 32e étage du Mandalay Bay, un établissement qui surplombe l’esplanade sur lequel le concert avait lieu. Il était seul et surarmé, selon la police. Plus de dix fusils ont été retrouvés dans sa chambre.

Robert Hayes, un pompier de Los Angeles qui assistait au concert, a décrit sur Fox News une « scène de guerre ». La densité de la foule offrait selon lui une cible facile. « C’était comme abattre une vache dans un couloir. »

Le bilan

Au moins 58 personnes ont été tuées et plus de 400 personnes ont été transportées à l’hôpital, selon la police de Las Vegas. Les autorités ont lancé un appel aux dons de sang.

Le tireur

Le tireur a été identifié comme étant Stephen Craig Paddock, un homme blanc de 64 ans. Il a été retrouvé mort par les unités d’intervention spéciales (SWAT) dans sa chambre d’hôtel.

Il habitait la ville de Mesquite, 18.000 habitants, située à quelque 120 kilomètres de Las Vegas, dans le Nevada.

Ce retraité n’était pas connu des services de police et n’avait pas de casier judiciaire. Selon son frère, Eric Paddock qui s’est exprimé sur plusieurs médias locaux, Stephen Paddock aimait « jouer dans les casinos » et n’avait pas de « convictions religieuses » connues.

Le mobile

Le groupe Etat islamique (EI) a revendiqué la fusillade affirmant que Stephen Paddock s’était « converti à l’islam il y a quelques mois ».

« L’auteur de l’attaque de Las Vegas est un soldat de l’Etat islamique » a ainsi indiqué Amaq, l’organe de propagande de l’EI. Cette affirmation n’a pas été reprise ni confirmée par les autorités américaines.

Réaction

Le président américain Donald Trump a dénoncé lundi un acte relevant du « mal absolu », sans mentionner la revendication groupe Etat islamique. Il a indiqué qu’il se rendrait à Las Vegas mercredi.

Le pape Francois a déclaré qu’il était « profondément attristé » par la « tragédie dénuée de sens ».

Fusillade la plus meurtrière

Cette fusillade à Las Vegas est déjà la plus meurtrière dans l’histoire moderne aux Etats-Unis. Même si le bilan n’est pas encore définitif, il dépasse déjà celui de la fusillade dans une discothèque d’Orlando, en juin 2016, qui avait fait 49 morts.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...