Accueil mitigé pour Benny Gantz sur un marché de Jérusalem
Rechercher

Accueil mitigé pour Benny Gantz sur un marché de Jérusalem

Différentes vidéos montrent le candidat de Kakhol lavan être à la fois acclamé et hué au marché Mahane Yehuda

Benny Gantz, le chef du parti Kakhol lavan, visite le marché de Mahane Yahuda à Jérusalem, le 28 mars 2019. (Crédit : Sharia Diamnet)
Benny Gantz, le chef du parti Kakhol lavan, visite le marché de Mahane Yahuda à Jérusalem, le 28 mars 2019. (Crédit : Sharia Diamnet)

Jeudi soir, Benny Gantz, le chef du parti Kakhol lavan, a reçu un accueil mitigé sur un marché de Jérusalem. Dans différentes vidéos, on peut voir l’ancien chef de l’armée être à la fois acclamé et hué par des passants.

Une vidéo publiée par son équipe de campagne montre le candidat entouré par une foule qui le soutient à Mahane Yahuda, le principal marché de Jérusalem, un bastion traditionnel du Likud et une étape obligée pour tout candidat au poste de Premier ministre.

On y voit ainsi Gantz serrer des mains, faire des accolades et prendre des selfies avec des chalands qui agitent des drapeaux israéliens.

« Pour tout le monde ici, ceux qui nous soutiennent et ceux qui ne le font pas… nous sommes ici pour l’ensemble du peuple d’Israël, sans exception », a déclaré Gantz à un public enthousiaste, qui a répondu en chantant « Am Yisrael Chai » (« Le peuple d’Israël vit »).

Dans des vidéos diffusées par des opposants à Kakhol lavan, on voit pourtant Gantz se faire interpeller dans un restaurant par des partisans du Premier ministre Benjamin Netanyahu.

Ces derniers crient « Bibi ! Bibi ! », le surnom du Premier ministre, lorsqu’ils aperçoivent Gantz, avec une équipe de tournage et des militants de son parti. Gantz sourit et poursuit son chemin.

Le Likud a participé à la diffusion des vidéos montrant des soutiens de Netanyahu s’opposer à Gantz, a annoncé la Douzième chaîne d’information.

Le principal concurrent de Netanyahu dans les prochaines élections a perdu du terrain dans les sondages au cours des dernières semaines après des révélations selon lesquelles son portable aurait été piraté par l’Iran (qui a démenti). Le Likud a essayé d’utiliser le piratage pour démontrer qu’il n’était pas capable de diriger le pays. L’intéressé a déclaré que la fuite d’informations dans les médias de ce piratage était motivée politiquement.

Vendredi, il a démenti une information selon laquelle il était suivi par un psychologue après qu’un journaliste a déclaré qu’il avait consulté un thérapeute après son départ de l’armée. Son parti a déclaré avoir l’intention de poursuivre en justice le journaliste à l’origine de cette allégation.

Ces affirmations s’inscrivent dans le cadre d’une campagne menée par le Likud de Netanyahu visant à présenter Gantz comme mentalement instable.

De récents sondages ont montré que le Likud regagnait du terrain sur Gantz, dont le parti Kakhol lavan était devant plus tôt dans la campagne.

Un sondage de la Treizième chaîne publié jeudi révélait que les deux partis adverses pourraient remporter chacun 30 sièges aux prochaines élections du 9 avril, avec Netanyahu en meilleure position pour former une coalition.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...