Rechercher

Adèle Van Reeth succèdera à Laurence Bloch à la tête de France Inter

Cette nomination intervient à quelques semaines de l'élection présidentielle et alors que première radio de France est fortement attaquée par Eric Zemmour et Marine Le Pen

Logo de la radio généraliste française France Inter. (Domaine public)
Logo de la radio généraliste française France Inter. (Domaine public)

Changement à la tête de France Inter, première radio de France : la philosophe et animatrice Adèle Van Reeth prendra les rênes de la station publique à la rentrée de septembre, succédant à Laurence Bloch qui la dirigeait depuis huit ans.

Cette nomination, annoncée mercredi par la présidente de Radio France, Sibyle Veil, intervient à quelques semaines de l’élection présidentielle et alors que France Inter est fortement attaquée par les candidats d’extrême droite, Eric Zemmour et Marine Le Pen.

« J’ai choisi de nommer Adèle Van Reeth, qui produit ‘Les Chemins de la philosophie’ sur France Culture », a déclaré Mme Veil, interrogée par le quotidien Le Monde sur le nom du successeur de Laurence Bloch, 69 ans.

Cette dernière, qui « avait le souci de ne pas faire l’année de trop », a ajouté Mme Veil, « restera jusqu’à la fin de la grille d’été ».

Adèle Van Reeth aux Journées de Strasbourg organisées par Le Nouvel Observateur, 14 juin 2013. (Crédit : Claude Truong-Ngoc / Wikimedia Commons)

La normalienne et philosophe Adèle Van Reeth, 39 ans, aura la difficile mission de maintenir les audiences au plus haut niveau (7 millions d’auditeurs). Elle concevra en tandem avec Mme Bloch la prochaine grille de la radio.

Première femme à diriger la radio publique, Laurence Bloch est parvenue à faire bondir les audiences de France Inter qui, depuis 2019, a ravi la place de première radio de France à sa rivale RTL.

Dans son entretien, Mme Veil a rendu hommage à « son bilan extraordinaire ». Laurence Bloch « a considérablement transformé la chaîne pour l’ancrer dans son temps », a-t-elle dit, citant un renouvellement des thèmes abordés, mais aussi l’élargissement du public, grâce aux podcasts jeunesse ou l’écoute en replay.

« Exigence intellectuelle et modernité » 

Mme Van Reeth a fait ses premières armes dans la maison ronde dès 2011 à France Culture, avec la production et l’animation d’une émission quotidienne de philosophie aux côtés du philosophe Raphaël Enthoven, devenu son compagnon.

Sibyle Veil a expliqué au Monde que « ce choix s’est imposé, tant Adèle Van Reeth représente tout ce qu’est France Inter: à la fois l’exigence intellectuelle et la modernité ».

« C’est une grande professionnelle de la radio dans toutes ses dimensions: elle sait ce qu’est de produire une quotidienne et son émission (Les Chemins de la philosophie, ndlr) est l’un des plus grands succès de podcasts en réécoute de Radio France », a-t-elle ajouté.

L’intellectuelle a réussi à faire de ce programme l’un des plus écoutés de Radio France en rendant accessibles et divertissantes les problématiques philosophiques les plus complexes.

Le choix d’une philosophe comme capitaine de France Inter n’est pas anodin. Patrie de Jean-Paul Sartre, la France accorde une place prépondérante à la philosophie dans son enseignement généraliste au lycée et, chaque année, de nombreux livres consacrés à cette matière sont publiés.

Hors micro, la jeune femme a publié une collection intitulée Questions de caractère, compilant ses entretiens avec des figures de la philosophie contemporaine sous plusieurs thématiques, ainsi qu’un roman en 2020, La vie ordinaire, dans lequel l’autrice, devenue mère, questionne le rapport au quotidien et à l’ordinaire, l’un de ses sujets de prédilection.

Son arrivée à la radio en 2011 est venue d’un heureux hasard : alors qu’elle passe l’agrégation de philo, l’un de ses professeurs de l’Ecole normale supérieure l’informe que France Culture cherche un collaborateur pour son émission sur la philosophie.

Elle répond à l’annonce puis finit par renoncer au diplôme lui préférant ce programme radio qu’elle prépare en tandem avec Raphaël Enthoven avant de reprendre les rênes de l’émission.

Raphael Enthoven dans l’ex-matinale de Thomas Sotto. (Crédit : Capture d’écran : Europe 1)

A l’actif également de la normalienne, la présentation de la pastille pédagogique « D’art d’art » entre 2018 et 2020 et l’animation de l’émission littéraire « Livres & vous » diffusée sur Public Sénat.

France Inter est régulièrement accusée d’être une radio de gauche. Des attaques battues en brèche par Sibyle Veil dans son entretien au  : « Quand on est première radio de France, on est forcément regardée, jalousée, critiquée. Il n’y a pas de secret, la plupart des attaques ont commencé quand France Inter est devenue numéro un ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...