ADL : 4,2 millions de tweets antisémites en 2017
Rechercher

ADL : 4,2 millions de tweets antisémites en 2017

Selon Jonathan Greenblatt, Twitter est utilisé "comme un mégaphone pour harceler et intimider les Juifs"

Eric Cortellessa couvre la politique américaine pour le Times of Israël

Le logo du réseau social Twitter. Illustration. (Crédit: Leon Neal/AFP)
Le logo du réseau social Twitter. Illustration. (Crédit: Leon Neal/AFP)

WASHINGTON – Environ 4,2 millions de tweets antisémites en anglais ont été publiés en 2017, selon la Ligue Anti-Diffamation et les plateformes numériques sont devenues un refuge pour les expressions de la haine des Juifs

Dans un rapport du Center for Extremism de l’ADL, les chercheurs ont découvert que 4,2 millions de tweets avaient été envoyés par environ trois millions de comptes Twitter de janvier 2017 à janvier 2018. Le nombre moyen de tweets antisémites par semaine était de 81 400.

Les résultats sont basés sur un échantillon examiné de 55 000 tweets et ont une marge d’erreur de 3 %, selon le rapport.

Le rapport ne cherche pas les expressions non textuelles de l’antisémitisme, comme les mèmes ou les vidéos anti-juifs, mais dans de nombreux cas, ils sont devenus partie intégrante de l’étude lorsqu’ils ont été affichés en conjonction avec un texte antisémite. Le rapport est le deuxième au cours des dernières années, et souligne une augmentation spectaculaire du langage antisémite.

L’organisation de défense des droits civiques juifs a publié une étude similaire en octobre 2016, qui a révélé un total de 2,6 millions de tweets au contenu antisémite publiés entre août 2015 et juillet 2016.

Un tweet antisémite signalé par ADL (Capture d’écran ADL)

« Ces nouvelles données montrent que même avec les mesures que Twitter a prises pour éliminer les discours de haine et traiter les comptes qui en sont à l’origine, les utilisateurs répandent toujours une quantité choquante d’antisémitisme et utilisent Twitter comme d’un mégaphone pour harceler et intimider les Juifs » a déclaré le PDG du groupe, Jonathan Greenblatt.

Twitter affirme avoir apporté plus de 30 modifications à sa plate-forme, ses règles et ses stratégies au cours des 16 derniers mois afin de protéger ses utilisateurs contre les abus et les images de haine.

« Nous sommes une plateforme ouverte et nous sommes un miroir des comportements humains, bons et mauvais », a déclaré l’entreprise dans un communiqué. « Chacun a un rôle à jouer dans l’édification d’une société plus compatissante et empathique, y compris Twitter. »

Le rapport de l’ADL – intitulé « Quantifying Hate : A Year of Anti-Semitism on Twitter » – préconise diverses mesures visant à tempérer l’antisémitisme et la haine raciste sur sa plate-forme.

Le groupe a déclaré que Twitter devrait codifier dans ses conditions d’utilisation un langage qui « interdit clairement tout contenu haineux » et s’assurer qu’il est rigoureusement appliqué ; utiliser l’intelligence artificielle pour identifier le contenu à examiner ; donner aux utilisateurs une option de filtrage pour minimiser la possibilité de rencontrer des propos haineux ; et établir un système de surveillance externe afin que des chercheurs indépendants puissent contrôler l’activité du site.

L’ADL a déclaré qu’elle a utilisé une méthode complexe de recherche de mots de code et de symboles, des données statistiques et des analyses d’experts pour développer ce tout premier « instantané » des tendances et thèmes antisémites sur Twitter. Un examen humain des messages a permis d’éliminer les expressions sarcastiques ou les tweets utilisant un langage antisémite pour les dénoncer, selon le rapport.

La définition du contenu antisémite du rapport inclut la critique d’Israël ou du sionisme « lorsqu’une telle critique fait usage d’un langage antisémite classique ou de théories de complot, ou lorsqu’elle attribue de mauvaises intentions à un nombre important de Juifs ».

Les chercheurs ont constaté que les thèmes et les tendances antisémites les plus courants sur Twitter comprennent les clichés antisémites bien connus selon lesquels les Juifs sont avides et exercent un contrôle sur les gouvernements, les médias et les institutions financières ; les mots clés qui constituent des emblèmes antisémites, comme la négation de l’Holocauste, l’affirmation que les Juifs ont tué Jésus, et les épithètes haineux courants, comme « youpin ».

Illustration : Une image d’un tweet antisémite dirigé contre Rabbi Marvin Hier le 20 janvier 2017. (Capture d’écran : Twitter)

Il y a également une tendance croissante d’utilisateurs de Twitter qui citent Harvey Weinstein, le producteur de films en disgrâce, pour affirmer que les Juifs sont des prédateurs sexuels pervers et coutumiers.

De plus, l’antisionisme, les stéréotypes antisémites classiques et les théories de complots, y compris le mythe persistant selon lequel les Rothschild contrôlent le cours des devises et les événements internationaux dans le but de s’enrichir et de dominer le monde.

Le dernier rapport ne mentionne pas le président américain Donald Trump, mais la recrudescence des activités antisémites en ligne – ainsi que d’autres formes d’abus et de harcèlement – a coïncidé avec son accession au pouvoir. Après qu’un audit de l’ADL a révélé une augmentation substantielle des incidents antisémites aux États-Unis en 2017, Greenblatt n’a pas hésité à suggérer que la rhétorique et le comportement du leader américain, en particulier sur Twitter, exacerbait – sinon alimentait – le phénomène.

Jonathan A. Greenblatt, directeur exécutif de la Ligue anti-diffamation (ADL), à Los Angeles, le 6 novembre 2014. (Crédit : ADL)

« Ce qui est nouveau, c’est qu’aujourd’hui nous avons une situation où le compte Twitter présidentiel retransmet littéralement des mèmes qui ont pour origine des liens du site Reddit qui sont créés par certains des pires segments de la société », a précisé M. Greenblatt.

« Les retweeting du président sur Twitter des suprémacistes blancs et des mèmes antisémites pendant la campagne et, plus récemment, le partage de tweets d’un groupe raciste britannique – c’est alarmant. Ces tweets et cette rhétorique ont enhardi et encouragé les pires antisémites et racistes ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...