Affaire 1000 : le témoignage de Netanyahu contredirait les preuves de la police
Rechercher

Affaire 1000 : le témoignage de Netanyahu contredirait les preuves de la police

Selon la Deuxième chaîne, le Premier ministre affirmerait ne rien savoir du champagne offert à sa femme et avoir acheté les cigares, mais la police possède des reçus

Benjamin Netanyahu (à droite) et le producteur Arnon Milchan lors d'une conférence de presse, le 28 mars 2005. (Crédit : Flash90)
Benjamin Netanyahu (à droite) et le producteur Arnon Milchan lors d'une conférence de presse, le 28 mars 2005. (Crédit : Flash90)

Le témoignage du Premier ministre Benjamin Netanyahu donné dans le cadre d’une enquête de la police pour corruption présumée contredit les preuves rassemblées pendant l’enquête, ont annoncé samedi des sources anonymes.

L’enquête, surnommée Affaire 1 000, étudie des cadeaux d’une valeur de 400 000 à 600 000 shekels offerts à Netanyahu et à son épouse Sara par des hommes d’affaires, dont le producteur hollywoodien Arnon Milchan, qui leur aurait donné notamment du champagne et des cigares.

Selon les sources anonymes citées par la Deuxième chaîne, Netanyahu a déclaré à la police qu’il ne savait rien des bouteilles de champagne que son épouse aurait reçues, et a déclaré qu’il avait acheté la plupart des cigares en liquide à un « proche ».

Milchan et son assistant personnel, ainsi que d’autres associés du producteur, ont dit à la police avoir acheté les objets après des demandes du couple Netanyahu.

La police arrivant au bureau du Premier ministre à Jérusalem pour interroger Benjamin Netanyahu pour la troisième fois dans le cadre de deux enquêtes pour corruption dont il fait l'objet, le 27 janvier 2017 .(Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
La police arrivant au bureau du Premier ministre à Jérusalem pour interroger Benjamin Netanyahu pour la troisième fois dans le cadre de deux enquêtes pour corruption dont il fait l’objet, le 27 janvier 2017 .(Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Les enquêteurs ont en leur possession, selon la Deuxième chaîne, des reçus et d’autres preuves concrètes montrant que le champagne, les cigares et certains bijoux auraient été donnés à la famille Netanyahu de manière « systématique ».

Un associé anonyme du Premier ministre a déclaré à la chaîne que l’enquête n’entraînerait aucune inculpation, un message répété plusieurs fois par Netanyahu depuis le début de l’affaire.

« Des ‘sources anonymes’ de la police disent depuis plus d’un mois qu’une mise en examen du Premier ministre a été recommandée sur le sujet des cadeaux, a déclaré le proche de Netanyahu. Ce n’est pas nouveau. C’est déjà arrivé dans le passé… Ils commencent avec les gros titres explosifs et la recommandation de la police pour une inculpation, et finissent avec rien. Il se produira la même chose cette fois-ci. »

Vendredi, les médias israéliens ont cependant annoncé que la police devrait conclure son enquête dans moins de deux mois, et devrait en effet recommander une mise en examen du Premier ministre.

Une inculpation sévère comprendrait des accusations de corruption et d’abus de confiance, mais la police pourrait demander une accusation plus clémente, pour abus de confiance uniquement.

Il n’est pas précisé pourquoi Milchan aurait accepté les demandes du couple Netanyahu, ni s’il a reçu quelque chose en échange.

Le Premier ministre fait aussi l’objet d’une enquête pour des négociations présumées avec le propriétaire du quotidien le plus vendu du pays, Yedioth Ahronoth, pour obtenir une couverture plus favorable de ses activités en échange d’une réduction de la distribution du concurrent du journal, le quotidien gratuit Israel Hayom.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...