Affrontement entre jeunes et la police dans un avant-poste de Cisjordanie
Rechercher

Affrontement entre jeunes et la police dans un avant-poste de Cisjordanie

Au moins deux blessés ; Un agent a lancé une grenade assourdissante sur le groupe qui, selon lui, le menaçait

Des médecins soignent des blessés après un affrontement avec la police des frontières près de l'avant-poste de Kumi Ori en Cisjordanie, le 20 juillet 2021. (Autorisation)
Des médecins soignent des blessés après un affrontement avec la police des frontières près de l'avant-poste de Kumi Ori en Cisjordanie, le 20 juillet 2021. (Autorisation)

Mardi soir, la police des frontières a affronté de jeunes résidents israéliens extrémistes près d’un avant-poste de Cisjordanie. Deux personnes auraient été légèrement blessées.

La police a déclaré avoir tenté d’arrêter plusieurs jeunes qui se rendaient sur une colline près de l’avant-poste de Kumi Ori, qui a été déclaré zone militaire fermée à la suite de précédents violents affrontements sur le site.

Les agents ont rapporté que l’un des jeunes s’était mis à les attaquer et qu’ils avaient donc été contraints de l’arrêter. Plusieurs autres jeunes ont alors encerclé les policiers, conduisant un policier à lancer une grenade assourdissante.

La police a déclaré que l’agent avait craint pour sa vie.

Cependant, les jeunes ont déclaré que l’incident avait commencé après que les policiers ont jeté l’un d’eux au sol, avant de lui coller un fusil contre la poitrine.

Les jeunes ont déclaré qu’au moins deux d’entre eux avaient eu besoin d’un traitement médical.

Kumi Ori, l’un des nombreux avant-postes à proximité de l’implantation d’Yitzhar dans le nord de la Cisjordanie, a été le théâtre de fréquents affrontements entre la police et les résidents.

La zone militaire fermée à Kumi Ori a été mise en place il y a deux ans, à la suite d’une série d’attaques violentes contre les Palestiniens et les forces de sécurité perpétrées par un certain nombre de jeunes extrémistes de la région.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...