Rechercher

Affrontements entre policiers et les Palestiniens à Jérusalem ; une fillette blessée

Selon la police, les Palestiniens "ont scandé des incitations à la haine et ont jeté des pierres et des bouteilles sur les policiers présents sur les lieux"

La police lance des grenades assourdissantes sur des Palestiniens à la porte de Damas dans la vieille ville de Jérusalem, le 28 février 2022. (Crédit : Flash90)
La police lance des grenades assourdissantes sur des Palestiniens à la porte de Damas dans la vieille ville de Jérusalem, le 28 février 2022. (Crédit : Flash90)

Des Palestiniens et la police israélienne se sont affrontés lundi près de la Porte de Damas alors que les musulmans se rassemblaient à Jérusalem pour une fête musulmane, selon la police, qui a procédé à 10 arrestations.

Les Palestiniens marquaient la Nuit sainte, al-Miraj, qui commémore le voyage miraculeux du prophète Mohammed de la Mecque à Jérusalem.

Sur les vidéos de la scène, on peut voir la police disperser des groupes de Palestiniens à l’aide de grenades assourdissantes et de canons à eau à haute pression.

Une fillette palestinienne de 11 ans a été hospitalisée à Hadassah Ein Karem après avoir été frappée à la tête par une grenade assourdissante.

Dans une autre vidéo, on voit un Palestinien courir après un policier et le pousser au sol, alors que celui-ci est aux prises avec un troisième Palestinien.

Selon la police, les Palestiniens « ont scandé des incitations à la haine et ont jeté des pierres et des bouteilles sur les policiers présents sur les lieux ».

Un porte-parole de la police de Jérusalem n’a pas immédiatement répondu à une demande de commentaire sur la jeune fille de 11 ans blessée.

« Les forces de police ont agi ces dernières heures pour protéger l’ordre public et empêcher les émeutes », a déclaré un porte-parole de la police israélienne.

 

La famille de la jeune fille l’a identifiée comme étant Manwar Burqan, une habitante du quartier de classe moyenne de Shuafat, à Jérusalem-Est. Burqan est sourde et fréquente une école spécialisée de la ville.

Environ 25 Palestiniens ont été blessés au cours des affrontements, selon le Croissant-Rouge palestinien. Vingt Palestiniens ont été arrêtés et quatre officiers ont été blessés, selon la police israélienne.

La porte de Damas est devenue l’un des sites les plus sensibles de Jérusalem. Les affrontements entre les Palestiniens et la police à la porte ont en partie déclenché la guerre de l’année dernière entre Israël et le groupe terroriste du Hamas.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...