Rechercher

Agence juive : la police sera déployée dans la section mixte du mur Occidental

L'organisation s'efforce d'améliorer la sécurité du site de prière de la Vieille Ville et de mieux expliquer son importance aux Israéliens après les perturbations de cet été

Judah Ari Gross est le correspondant du Times of Israël pour les sujets religieux et les affaires de la Diaspora.

La place de prière égalitaire du mur Occidental connue sous le nom "d'arche de Robinson ou "d'Ezrat Yisrael" dans la Vieille Ville de Jérusalem, le 30 décembre 2021. (Crédit : Amy Spiro/Times of Israel)
La place de prière égalitaire du mur Occidental connue sous le nom "d'arche de Robinson ou "d'Ezrat Yisrael" dans la Vieille Ville de Jérusalem, le 30 décembre 2021. (Crédit : Amy Spiro/Times of Israel)

La police de Jérusalem a accepté de renforcer la sécurité dans la section mixte du mur Occidental à la suite des violentes manifestations qui ont eu lieu sur le site cet été, a déclaré dimanche un haut responsable de l’Agence juive au conseil d’administration de l’organisation.

À la fin du mois de juin, un groupe d’extrémistes orthodoxes est entré dans la zone mixte et a perturbé un certain nombre de cérémonies de bar et de bat mitzvah qui s’y déroulaient, en sifflant pour couvrir les prières, en traitant les fidèles de « chrétiens » et de « nazis » et en déchirant des livres de prière. La police, qui était sur place, a laissé ces perturbations se poursuivre, n’intervenant que lorsqu’il y avait une violence explicite.

En réponse à cet incident, le conseil d’administration de l’Agence juive a adopté une résolution qualifiant l’incident de « méprisable » et exigeant que l’organisation prenne des mesures pour assurer la sécurité des visiteurs de la section égalitaire, également connue sous le nom d’Ezrat Yisrael et d’Arche de Robinson.

« Nous avons fait pression pour améliorer la sécurité. Je pense que la situation est maintenant bien meilleure », a déclaré le président de l’Agence juive, Doron Almog.

Il a toutefois souligné que l’amélioration immédiate de la sécurité n’était qu’une partie des projets de l’Agence juive pour la section égalitaire. L’organisation est toujours officiellement engagée à obtenir du gouvernement qu’il mette en œuvre le compromis du mur Occidental, gelé depuis longtemps, qui, entre autres choses, donnerait le contrôle total de la section égalitaire aux confessions non orthodoxes. Actuellement, le grand rabbin ultra-orthodoxe du mur Occidental a l’autorité officielle sur cette section.

« La question d’Ezrat Yisrael est très importante pour nous, car elle représente la mosaïque de tout le peuple juif de manière égale », a déclaré M. Almog.

Le compromis sur le mur Occidental a été approuvé par le gouvernement en 2016 avant d’être gelé indéfiniment en raison de l’opposition des ultra-orthodoxes. Il est peu probable que l’accord soit appliqué sous le prochain gouvernement présumé d’Israël, qui devrait être la coalition la plus orthodoxe de l’histoire du pays.

Un policier se tenant entre un groupe de jeunes ultra-orthodoxes et une cérémonie de bar mitzvah à la section égalitaire du mur de l’Ouest, le 30 juin 2022. (Crédit : Laura Ben-David)

Josh Schwarcz, secrétaire général de l’Agence Juive, qui a été chargé de mener à bien les améliorations de sécurité, a informé le conseil de ses efforts, en particulier de sa rencontre avec le chef de la Cité David du district de Jérusalem, qui est située dans la Vieille Ville.

Schwarcz a déclaré qu’il avait rencontré le commandant de la Cité de David peu après l’adoption de la résolution pour discuter de la question et qu’il s’était montré « très, très ouvert ».

À la suite de la réunion, l’officier a accepté de déployer environ cinq agents dans la section égalitaire au début de chaque mois juif, un jour connu sous le nom de Rosh Hodesh. Cela s’explique par le fait que le groupe militant pour les droits religieux Femmes du Mur organise ces jours-là des prières de protestation au mur Occidental, qui donnent lieu à des contre-manifestations généralement violentes.

Schwarcz a déclaré que le déploiement de la police visait à limiter les débordements de ces affrontements dans la section égalitaire.

« De cette façon, la police n’aura pas à être appelée. Ils seront déjà stationnés à Ezrat Yisrael », a déclaré Schwarcz.

En outre, la police a accepté d’installer une caméra de sécurité dans la section égalitaire pour permettre aux officiers de surveiller plus facilement la situation là-bas, a-t-il ajouté.

Plus de 1 000 caméras de sécurité sont installées dans la Vieille Ville de Jérusalem, mais actuellement, la seule qui a une vue sur la section égalitaire se trouve au sommet du Mont du Temple et n’offre qu’une vue partielle du site qui est en outre bloquée par les parapluies qui sont généralement utilisés pour faire de l’ombre sur place.

La police israélienne n’a pas immédiatement confirmé les affirmations de Schwarcz.

Depuis l’incident de fin juin, aucune manifestation violente n’a eu lieu sur la section égalitaire. Les craintes que d’autres manifestations aient lieu le jour de deuil de Tisha B’Av en août dernier – comme l’année précédente – ne se sont pas concrétisées. Cela a été attribué, du moins en partie, au fait qu’Israël menait au même moment une brève bataille contre le groupe terroriste palestinien du Jihad islamique dans la bande de Gaza.

Le gouvernement américain a également fait pression pour que les autorités israéliennes améliorent la sécurité sur le site après les perturbations de juin, car toutes les familles présentes à l’époque étaient des citoyens américains. À l’époque, l’envoyée spéciale des États-Unis pour la lutte contre l’antisémitisme, Deborah Lipstadt, avait déclaré qu' »il y aurait peu d’hésitation à qualifier [ce qui s’est passé] d’antisémitisme » si cela s’était produit dans un autre pays.

Le PDG de l’Agence juive, Amira Ahronoviz, a déclaré que l’organisation s’efforçait également de renforcer la position de la section égalitaire parmi les Israéliens, dont beaucoup ignorent totalement son existence et son objectif.

« Nous essayons de les sensibiliser et de les inciter à utiliser Ezrat Yisrael », a déclaré Ahronoviz.

Elle a ajouté que l’Agence juive s’efforçait d’encourager les communautés locales à travers Israël à créer des espaces de prière égalitaires dans leurs propres municipalités.

Ahronoviz a indiqué que l’organisation prévoyait de faire avancer ce dossier lors d’une prochaine réunion des municipalités israéliennes, MUNIEXPO, qui est prévue le mois prochain.

« Nous nous engageons à apporter nos atouts et notre expertise pour que cela se réalise », a-t-elle déclaré.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...