Agression antisémite lors de Pourim à Saint-Gratien dans le Val-d’Oise
Rechercher

Agression antisémite lors de Pourim à Saint-Gratien dans le Val-d’Oise

L'homme a menacé les fidèles du centre Habad Loubavitch de la ville avec un démonte-pneu et a brisé une fenêtre avant d'être interpellé

L’immeuble dans lequel se trouve le centre culturel Habad Loubavitch de Saint-Gratien (Val-d'Oise). (Crédit : Google Maps / Capture d’écran)
L’immeuble dans lequel se trouve le centre culturel Habad Loubavitch de Saint-Gratien (Val-d'Oise). (Crédit : Google Maps / Capture d’écran)

Des fidèles juifs de Saint-Gratien (Val-d’Oise) ont été la cible de menaces et d’insultes mardi dernier, alors que se déroulait la fête de Pourim, a rapporté Le Parisien.

L’incident a eu lieu au centre culturel Habad Loubavitch de la ville. En fin d’après-midi, un voisin, âgé de 29 ans, qui réside dans l’immeuble où se situe l’association, située elle en rez-de-chaussée, a menacé les fidèles en raison du soi-disant bruit qu’ils faisaient. Il a également brisé une fenêtre, avant d’être maîtrisé par les fidèles, arrêté par une patrouille de la Bac et placé en garde à vue.

Rebecca, présente sur place, explique que l’homme « s’est plaint du bruit et est arrivé tout de suite très agressif ». Le ton est alors « monté » et il « s’est montré violent et très grossier », ajoute-t-elle.

L’homme est alors remonté chez lui et en est redescendu armé d’un démonte-pneu en croix. « Il le brandissait et menaçait de frapper en criant qu’il voulait tous nous crever. »

« Il a dit : ‘on va tous vous crever, on va vous dégager d’ici, sales Juifs.’ Nous étions une cinquantaine dans les locaux où nous nous réunissons habituellement. C’était la fête de Pourim, les enfants étaient déguisés et il était 17 heures… », déplore-t-elle. « Trois ou quatre minutes plus tard la Bac est arrivée et l’a interpellé alors qu’il revenait une nouvelle fois. »

Les faits à caractère antisémite en France ont augmenté entre 2018 et 2019, selon un bilan du ministère de l’Intérieur rendu public fin janvier. 687 méfaits ont été dénombrés en 2019, contre 541 en 2018, soit une augmentation de 27 %.

Le bilan publié en février 2019 avait recensé une hausse de 74 % des faits antisémites entre 2017 (311 actes) et 2018 (541 actes).

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...