AIEA : L’Iran enrichit « vite » l’uranium, peu de « semaines » pour sauver l’accord
Rechercher

AIEA : L’Iran enrichit « vite » l’uranium, peu de « semaines » pour sauver l’accord

Rafael Grossi, directeur de l'Agence internationale de l'énergie atomique, a déclaré que Téhéran progresse "assez rapidement" vers l'enrichissement de l'uranium à 20 %

Le directeur général de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), Rafael Mariano Grossi, s'exprime lors d'une interview à l'AFP à Vienne, le 30 novembre 2020. (Alex Halada/AFP)
Le directeur général de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), Rafael Mariano Grossi, s'exprime lors d'une interview à l'AFP à Vienne, le 30 novembre 2020. (Alex Halada/AFP)

Le chef de l’organe de surveillance nucléaire de l’ONU affirme lundi qu’il reste « quelques semaines » pour sauver l’accord nucléaire avec l’Iran, alors que le président américain élu Joe Biden se prépare à prendre ses fonctions le 20 janvier prochain.

Rafael Grossi, directeur de l’Agence internationale de l’énergie atomique, a déclaré lors de la conférence Reuters Next que Téhéran progresse « assez rapidement » vers l’enrichissement de l’uranium à 20 %, comme il l’a annoncé, en violation de l’accord.

Il affirme que l’AIEA estime que l’Iran sera en mesure de produire quelque 10 kilogrammes par mois.

« Il est clair que nous n’avons pas beaucoup de mois devant nous [pour sauver l’accord]. Nous avons plutôt quelques semaines », a-t-il déclaré.

Si les pourparlers entre les signataires de l’accord sont lancés, « il faudra bien comprendre comment les termes et les dispositions initiales de l’accord [nucléaire] seront respectés », a expliqué M. Grossi.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...