Airbnb dément avoir annulé son retrait de Cisjordanie
Rechercher

Airbnb dément avoir annulé son retrait de Cisjordanie

Sur sa page Facebook, Yariv Levin avait affirmé lundi que la plate-forme "n'appliquera pas sa décision de retirer de son site les logements proposés" en Cisjordanie

L'enseigne d'Airbnb à la conférence Wired de San Francisco, le 12 octobre 2018 (Crédit : Phillip Faraone/Getty Images for WIRED25 via JTA)
L'enseigne d'Airbnb à la conférence Wired de San Francisco, le 12 octobre 2018 (Crédit : Phillip Faraone/Getty Images for WIRED25 via JTA)

La plate-forme de réservation de logements en ligne Airbnb a démenti lundi une annonce du ministre israélien du Tourisme selon laquelle la société est revenue sur sa décision de renoncer à faire des offres dans les implantations de Cisjordanie.

Sur sa page Facebook, le ministre du Tourisme Yariv Levin a affirmé lundi que Airbnb « n’appliquera pas sa décision de retirer de son site les logements proposés » en Cisjordanie.

« Les informations publiées plus tôt aujourd’hui sont inexactes », a réagi Airbnb dans un communiqué.

La société a dans le même temps « exprimé son rejet sans équivoque du mouvement BDS (Boycott, Désinvestissement, Sanctions) » qui appelle au boycott économique, culturel ou scientifique d’Israël pour protester contre « l’occupation des Territoires palestiniens ».

אחרי פגישה עם סגן נשיא חברת Airbnb, עשינו עוד צעד בכיוון הנכון >>

Posted by ‎יריב לוין – Yariv Levin‎ on Monday, 17 December 2018

Elle a souligné son « engagement à développer ses activités en Israël, permettant à davantage de touristes du monde entier de profiter des merveilles du pays et de ses habitants », selon le communiqué diffusé après une visite d’une délégation d’Airbnb en Israël.

En novembre, Airbnb avait annoncé sa décision de retirer de ses listes les logements dans les implantations israéliennes en Cisjordanie, « qui sont au cœur de la dispute entre Israéliens et Palestiniens ».

La plate-forme n’avait pas précisé la date de l’entrée en vigueur de cette mesure, en soulignant que 200 logements étaient répertoriés dans les implantations.

M. Levin avait alors dénoncé une décision « honteuse et malheureuse » d’Airbnb.

Environ 430 000 Israéliens vivent une coexistence souvent conflictuelle avec plus de 2,5 millions de Palestiniens en Cisjordanie, et environ 200 000 Israéliens résident à Jérusalem-est.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...