Allemagne : 5 mois de prison ferme pour un salut hitlérien à Chemnitz
Rechercher

Allemagne : 5 mois de prison ferme pour un salut hitlérien à Chemnitz

La veille, un autre trentenaire avait lui été condamné pour le même geste lors d'un autre défilé à huit mois de prison avec sursis et une amende de 2 000 euros

Manifestants d'extrême-droite lors d'un rassemblement à Chemnitz, à l'est de l'Allemagne le 1er septembre 2018 après l'appel de plusieurs groupes nationalistes à défiler contre le meurtre d'un Allemand la semaine précédente, imputé à des migrants syrien et irakien. (Crédit : AP /Jens Meyer)
Manifestants d'extrême-droite lors d'un rassemblement à Chemnitz, à l'est de l'Allemagne le 1er septembre 2018 après l'appel de plusieurs groupes nationalistes à défiler contre le meurtre d'un Allemand la semaine précédente, imputé à des migrants syrien et irakien. (Crédit : AP /Jens Meyer)

L’homme, présenté comme Marcel W. par les médias, a déjà été condamné à plusieurs reprises notamment pour blessures corporelles.

La Cour a par conséquent jugé qu’une peine de prison avec sursis n’était pas appropriée dans son cas, selon la même source.

La veille, un autre trentenaire avait lui été condamné pour le même geste lors d’un autre défilé à huit mois de prison avec sursis et une amende de 2 000 euros.

Chemnitz a été secouée par des défilés des néo-nazis et de l’extrême droite qui ont suivi le meurtre le 26 août d’un homme de 35 ans, pour lequel deux réfugiés, syrien et irakien, ont été placés en détention provisoire.

En Allemagne, le salut hitlérien, ou le port de signes nazis comme la croix gammée, est réprimé par la loi et peut donner lieu à une peine allant jusqu’à trois ans d’emprisonnement.

Les manifestations de la mouvance d’extrême droite ont suscité la stupeur dans une Allemagne où la question de l’immigration est au cœur de tous les débats depuis que plus d’un million de demandeurs d’asile sont arrivés dans le pays en 2015 et 2016.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...