Allemagne : Des juifs d’extrême droite pour l’interdiction de l’abattage rituel
Rechercher

Allemagne : Des juifs d’extrême droite pour l’interdiction de l’abattage rituel

Le lobby juif au sein du parti d'extrême droite AfD se dit prêt à soutenir l'interdiction de l'abattage rituel, mais affirme que la pratique de la circoncision est "non négociable"

Raphael Ahren est le correspondant diplomatique du Times of Israël

Des manifestants brandissent des affiches sur lesquelles il est écrit : « L’AfD n’est pas casher » dans le cadre d’un rassemblement organisé par le syndicat des étudiants juifs allemands JSUD, le 7 octobre 2018 à Francfort-sur-le-Main, dans l’ouest de l’Allemagne. (Crédit : AFP / dpa / Frank Rumpenhorst)
Des manifestants brandissent des affiches sur lesquelles il est écrit : « L’AfD n’est pas casher » dans le cadre d’un rassemblement organisé par le syndicat des étudiants juifs allemands JSUD, le 7 octobre 2018 à Francfort-sur-le-Main, dans l’ouest de l’Allemagne. (Crédit : AFP / dpa / Frank Rumpenhorst)

Le lobby juif au sein du parti d’extrême droite allemand Alternative pour l’Allemagne [AfD – Alternative für Deutschland] se dit prêt à soutenir l’interdiction de l’abattage rituel « casher », affirmant qu’une telle mesure serait politiquement bénéfique pour le parti très controversé.

« L’abattage casher selon les lois juives strictes n’est en aucun cas plus douloureux pour l’animal que l’abattage selon les méthodes habituellement pratiquées », a déclaré le groupe marginal dans un communiqué.

« Permettre l’abattage casher est important pour les Juifs, mais pas essentiel à leur survie. Par conséquent, nous sommes prêts à faire des compromis, surtout parce qu’une interdiction totale de la Shehita [abattage casher] permettrait très probablement à l’AfD d’obtenir de nombreux votes. »

Cependant, le groupe – appelé « Juden in der AfD » – n’accepterait une interdiction que si le gouvernement s’abstenait de restreindre l’importation de viande casher, selon le communiqué.

Le groupe, qui est rejeté par pratiquement toutes les organisations juives d’Allemagne, affirme également que la circoncision est « non négociable », car elle est « indispensable à la vie juive en Allemagne » et ne présente aucun risque médical pour les nouveau-nés.

Ce communiqué, publié lundi, fait suite à un débat sur la religion et les questions d’Etat le mois dernier au sein du parti à Berlin.

Le débat s’est déroulé dans une « atmosphère très amicale », indique le communiqué du groupe juif, mais reconnaît que le parti ne peut adopter ses positions dans leur intégralité.

L’AfD, un parti boycotté par les principales organisations juives allemandes ainsi que par l’État d’Israël en raison de son programme xénophobe, n’a pas encore formulé de position claire sur l’abattage rituel et les circoncisions.

Son lobby juif a été fondé en octobre, principalement par des immigrants de l’ex-Union soviétique.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...