Israël en guerre - Jour 287

Rechercher

Allemagne: il n’y aura finalement pas de musée de la saucisse près de Buchenwald

C'est Benjamin-Immanuel Hoff, chargé de la lutte contre l'antisémitisme dans l'Etat de Thuringe, qui a obtenu l'annulation du projet de la part de la municipalité de Mühlhausen

L'inscription sur le fronton du camp de Buchenwald, sur laquelle est écrit : "À chacun ce qu'il mérite." (Crédit : Paul Paul Pugliese)
L'inscription sur le fronton du camp de Buchenwald, sur laquelle est écrit : "À chacun ce qu'il mérite." (Crédit : Paul Paul Pugliese)

Le projet de déménagement d’un musée de la saucisse sur le site d’une ancienne dépendance du camp nazi de Buchenwald a finalement été annulé, suscitant mardi le soulagement de la communauté juive allemande.

« Je me réjouis qu’il ait été décidé de façon consensuelle de chercher un nouvel emplacement pour le musée », a déclaré mardi au quotidien Tagesspiegel Josef Schuster, président du Conseil central des Juifs en Allemagne, qui avait vivement protesté contre le projet.

Benjamin-Immanuel Hoff, chargé de la lutte contre l’antisémitisme dans l’Etat régional de Thuringe, a obtenu l’annulation du projet de la part de la municipalité de Mühlhausen, où se trouvait cet ancien camp.

Le conseil municipal, qualifié de « totalement irresponsable » par Hoff, avait dans un premier temps approuvé l’installation.

Le musée, jusqu’ici situé dans une autre ville de Thuringe, s’est excusé sur son site internet auprès de tous ceux « qui ont perçu (son) action comme une minimisation ou une relativisation des crimes du national-socialisme » et a regretté de ne pas avoir été informé « plus tôt » de l’historique du lieu.

Ce camp satellite de celui de Buchenwald avait accueilli à partir de septembre 1944 quelque 700 femmes juives polonaises et hongroises en provenance d’Auschwitz (Pologne). Elles devaient travailler pour une usine d’armement, faute de quoi elles étaient renvoyées à Auschwitz.

Le camp a fermé en février 1945 et les déportées ont été acheminées vers d’autres camps lors de « marches de la mort ».

L’usine d’armements se trouvait à moins de trois kilomètres du site choisi pour le musée de la saucisse. Des stèles et plaques commémoratives rappellent l’histoire tragique de ce site.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.