Altercation entre des militants du Likud et un candidat de Tikva Hadasha
Rechercher

Altercation entre des militants du Likud et un candidat de Tikva Hadasha

Le candidat à la Knesset Ofer Berkovitch a été alpagué durant une visite du marché Mahane Yehuda ; le chef du parti promet de ne pas reculer "devant la violence et l'intimidation"

Capture d'écran de la vidéo d'un affrontement entre des militants du Likud et le candidat à la Knesset du parti de la Tikva Hadasha, Ofer Berkovitch, alors qu'il faisait campagne sur le marché de Mahane Yehudah à Jérusalem, le 15 mars 2021. (Twitter)
Capture d'écran de la vidéo d'un affrontement entre des militants du Likud et le candidat à la Knesset du parti de la Tikva Hadasha, Ofer Berkovitch, alors qu'il faisait campagne sur le marché de Mahane Yehudah à Jérusalem, le 15 mars 2021. (Twitter)

Un candidat du parti Tikva Hadasha a été violemment confronté à des militants du parti Likud du Premier ministre Benjamin Netanyahu alors qu’il faisait campagne à Jérusalem dimanche.

L’incident s’est produit le lendemain du jour où le leader de Tikva Hadasha, Gideon Saar, a accusé les partisans de Netanyahu d’avoir perturbé un événement du parti en jetant des projectiles sur les participants, notamment des pierres et des œufs.

Ofer Berkovitch, du parti Tikva Hadasha, se promenait sur le marché Mahane Yehuda dans la capitale lorsque son entourage a été accosté par des chahuteurs, parmi lesquels se trouvait le fameux militant du Likud Moshe Meron.

Une vidéo montre plusieurs personnes entourant Berkovitch et proférant des insultes sur Saar. La confrontation est devenue physique avec des bousculades entre les chahuteurs et les accompagnateurs de Berkovitch.

Aucun blessé n’a été signalé.

Meron a installé une tente de soutien à l’extérieur de la résidence officielle de Netanyahu à Jérusalem pour contrer les manifestations hebdomadaires appelant à la démission du Premier ministre, a rapporté la Douzième chaîne.

Saar a réagi sur Twitter au sujet de l’incident en accusant les partisans de Netanyahu d’avoir attaqué Berkovitch.

« Nous n’avons pas peur », a-t-il déclaré, répétant les propos qu’il avait tenus après l’incident de samedi.

Berkovitch a tweeté qu’après avoir visité le marché, « des militants du Likud sont arrivés et ont essayé de nous confronter et de nous attaquer. Nous ne reculerons pas devant la violence et l’intimidation ! »

Une personne a été blessée durant l’évènement de campagne de Tikva Hadasha de la veille.

Saar a partagé une vidéo montrant des individus portant des drapeaux du Likud, affrontant ses partisans et le qualifiant de « traître », une séquence apparemment tournée à l’entrée de la réunion publique de samedi.

Suite à l’incident, le parti Tikva Hadasha a renforcé son équipe de sécurité autour de Saar en soulignant la nature apparemment préméditée de ces incidents, a noté dimanche la Radio militaire. Jusqu’à présent, Saar n’avait qu’un seul garde du corps – payé de sa poche – qui l’accompagnait la plupart du temps, selon la radio.

Saar a attribué la responsabilité de ces violences à Netanyahu et a répété sa promesse de campagne d’écarter le Premier ministre du pouvoir lors du prochain scrutin, organisé le 23 mars.

« Netanyahu a complètement perdu la tête. Bibi, je n’ai pas peur de vous ! Dans dix jours, je vous remplacerai », a encore écrit Saar sur le réseau social, évoquant Netanyahu par son surnom.

« Netanyahu a franchi une ligne rouge », a-t-il ajouté.

Netanyahu a été accusé par le passé d’incitation contre ses adversaires politiques et le système judiciaire. De même, il a accusé ses détracteurs de le menacer, lui et sa famille.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...