Ambassade US : Prague, Budapest et Bucarest bloquent une critique de l’UE
Rechercher

Ambassade US : Prague, Budapest et Bucarest bloquent une critique de l’UE

"Nous apprécions que la Hongrie et la Roumanie aient adopté la même position de principe", a déclaré le porte-parole du président tchèque Milos Zeman

Vue du Consulat américain dans le quartier Arnona de Jérusalem, le 24 février 2018 (Yonatan Sindel / Flash90)
Vue du Consulat américain dans le quartier Arnona de Jérusalem, le 24 février 2018 (Yonatan Sindel / Flash90)

La République tchèque, la Hongrie et la Roumanie ont récemment bloqué l’adoption d’une déclaration européenne critique face au transfert de l’ambassade américaine à Jérusalem, a affirmé samedi la présidence tchèque.

« La République tchèque a protesté contre le projet de cette déclaration », a indiqué à l’AFP Jiri Ovcacek, le porte-parole du président tchèque Milos Zeman.

« Nous apprécions que la Hongrie et la Roumanie aient adopté la même position de principe », a-t-il déclaré.

Les Etats-Unis doivent inaugurer lundi leur ambassade à Jérusalem que le président Donald Trump a unilatéralement reconnu comme capitale d’Israël, malgré la réprobation de la communauté internationale et des Palestiniens.

Connu pour des propos anti-musulmans, Milos Zeman est aussi partisan de l’installation de l’ambassade tchèque à Jérusalem.

Cette photo prise le 9 septembre 2014, montre le président tchèque Milos Zeman à l’Elysée. (Crédit : AFP / PATRICK KOVARIK)

« Israël et les Etats-Unis sont des alliés-clés pour la République tchèque », a déclaré M. Ovcacek.

« Il y a soixante-dix ans, la Tchécoslovaquie a aidé Israël dans sa lutte pour l’indépendance et, il y a 100 ans, les Etats-Unis ont aidé la Tchécoslovaquie à émerger » en tant qu’Etat, a-t-il souligné.

La reconnaissance de Jérusalem comme capitale d’Israël, et le transfert de l’ambassade installée jusqu’ici à Tel-Aviv, ont été annoncés par Donald Trump le 6 décembre, conformément à sa promesse de campagne mais en rupture avec des décennies de consensus international.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...