Israël en guerre - Jour 252

Rechercher

Amir Yaron : La guerre coûtera à Israël plus de 250 milliards de shekels

Le gouverneur de la Banque centrale d'Israël a rappelé que les coûts de la sécurité et de la guerre civile étaient "considérables" et représentaient un fardeau budgétaire

Le gouverneur de la Banque centrale d'Israël, Amir Yaron, pendant une conférence de presse à la Banque d'Israël, à Jérusalem, le 2 janvier 2023. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Le gouverneur de la Banque centrale d'Israël, Amir Yaron, pendant une conférence de presse à la Banque d'Israël, à Jérusalem, le 2 janvier 2023. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

La guerre qu’Israël mène actuellement contre le groupe terroriste du Hamas devrait coûter à Israël 253 milliards de shekels en dépenses de défense, en dépenses pour les besoins civils et en pertes de revenus fiscaux au cours des années 2023 à 2025, a estimé jeudi le gouverneur de la Banque centrale d’Israël, Amir Yaron.

S’exprimant lors d’une conférence, Yaron a rappelé que les coûts de la sécurité et de la guerre civile étaient « considérables » et représentaient un fardeau budgétaire. En outre, le futur budget de la sécurité devrait augmenter en permanence et avoir un impact macroéconomique, a-t-il ajouté, mettant en garde contre l’idée de donner un « chèque en blanc » à l’armée.

« Une économie prospère exige la sécurité, et la sécurité exige une économie prospère. Par conséquent, la guerre ne doit pas être un chèque en blanc pour des dépenses de défense permanentes, et des équilibres appropriés doivent être trouvés », a déclaré Yaron lors d’une conférence au College of Management Academic Studies.

La ventilation de la dernière estimation du coût de la guerre montre que près de la moitié des dépenses de guerre, soit 118 milliards de shekels, seront nécessaires pour répondre aux besoins de défense du pays, et 38 milliards de shekels pour les dépenses civiles jusqu’en 2025, y compris le coût de l’évacuation des civils et de la fourniture de logements aux personnes évacuées, ainsi que d’autres dommages. La Banque centrale prévoit 35 milliards de shekels supplémentaires en pertes de recettes fiscales dues à la guerre et 23 milliards de shekels pour compenser les dommages directs causés par la guerre.

Un autre montant de 9 milliards de shekels est prévu pour les paiements d’intérêts à mesure que le niveau de la dette publique augmente et que les coûts d’emprunt s’accroissent.

Le chiffre de 253 milliards de shekels est supérieur à une estimation précédente d’environ 200 milliards de shekels fournie au début de la guerre.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.