Amir Yaron, professeur de Finance et candidat pour diriger la Banque d’Israël
Rechercher

Amir Yaron, professeur de Finance et candidat pour diriger la Banque d’Israël

La candidature du citoyen israélo-américain, qui enseigne à l'université de Pennsylvanie, a été retenue par Benjamin Netanyahu et le ministre des Finances

Amir Yaron, professeur de finance. (Crédit : The Wharton School, University of Pennsylvania)
Amir Yaron, professeur de finance. (Crédit : The Wharton School, University of Pennsylvania)

Amir Yaron, un Israélo-américain professeur de Finance est candidat pour devenir gouverneur de la banque centrale d’Israël.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le ministre des Finances Moshe Kahlon ont nominé Yaron, 54 ans, lors d’une conférence de presse conjointe.

Yaron est le « candidat le plus adapté » à ce poste, a déclaré Netanyahu, qui a salué son expertise économique « sur le terrain » avant d’énumérer ses réussites universitaires.

Kahlon a déclaré que Yaron avait été choisi pour être « la bonne personne au bon endroit », dans l’éventualité d’une prochaine crise économique dans les années à venir.

L’actuelle gouverneure Karnit Flug prendra sa retraite à la fin du mois. Elle avait annoncé il y a quelques mois qu’elle ne cherchait pas à se faire reconduire.

Netanyahu a indiqué qu’il était favorable à la nomination de Yaron parce qu’il ne vient pas du marché des capitaux locaux, et parce qu’il n’est associé à aucun nom du commerce, selon les médias en hébreu. Sa stature d’envergure internationale fait également de lui un candidat intéressant.

Yaron vit actuellement aux États-Unis, où il enseigne la Finance à la Wharton School de l’Université de Pennsylvanie. Il est également adjoint-chercheur au sein de l’US National Bureau of Economic Research.

Il a obtenu sa licence et son master à l’université de Tel Aviv avant de décrocher un doctorat à l’université de Chicago. Selon son curriculum vitae, il est spécialisé dans l’évaluation d’actifs financiers, les investissements, les stratégies risque/rendement, la macro-économie et la finance.

La nomination de Yaron sera soumise à la Commission Goldberg, une commission gouvernementale chargée d’examiner le profil des candidats aux postes publics, après quoi son mandat devra être approuvé par le gouvernement.

Ces derniers mois, Netanyahu et Kahlon auraient interviewé plusieurs candidats, notamment les professeurs Benzion Zilberfarb, Efraim Tsadḳah, et Mario Blejer.

En juillet, la banque d’Israël a annoncé que Flug quittera ses fonctions au mois de novembre après cinq ans passés à ce poste.

Karnit Flug, gouverneur de la Banque d’Israël, prend la parole lors d’une conférence de presse à Jérusalem, le 31 mars 2015 (Yonatan Sindel / Flash90)

Selon un communiqué diffusé à ce moment-là, Flug s’était entretenue avec Netanyahu, l’informant qu’elle ne briguerait pas de second mandat à la banque centrale. La banque a indiqué qu’elle continuerait à y travailler jusqu’au 12 novembre.

La banque d’Israël a récemment diffusé un rapport très critique du projet phare du ministre des Finances sur le logement, qui consiste à subventionner des logements pour les acheteurs qualifiés. Flug a également fustigé Kahlon au sujet de ses nombreuses tentatives destinées à réduire des impôts, affirmant dans le même temps que le gouvernement doit dépenser l’excédent des revenus fiscaux dans l’infrastructure, l’éducation et le secteur tertiaire.

Flug, qui est en poste depuis 2013, a remplacé Stanley Fischer, qui est lui devenu vice-président de la Réserve fédérale américaine. Il a démissionné depuis.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...