Rechercher

Amsterdam: une synagogue s’excuse d’avoir banni un spécialiste de Spinoza

Le conseil de la synagogue présente ses excuses à Yitzhak Melamed ; le rabbin aurait agi sans autorité en lui refusant l'accès en raison de ses études sur le philosophe excommunié

Une vue de l'intérieur de la synagogue portugaise à Amsterdam, qui fait partie du quartier culturel juif de la ville. (Bas de Brouwer via JTA)
Une vue de l'intérieur de la synagogue portugaise à Amsterdam, qui fait partie du quartier culturel juif de la ville. (Bas de Brouwer via JTA)

AMSTERDAM (JTA) – Une organisation responsable de la synagogue portugaise historique d’Amsterdam a présenté ses excuses à un académique qu’un rabbin résident avait déclaré la semaine dernière persona non grata en raison d’un édit vieux de plusieurs siècles contre le philosophe juif Baruch Spinoza.

« Nous regrettons qu’une demande tout à fait normale de visite des locaux de la synagogue portugaise […] ait provoqué un tollé international« , ont écrit mardi Michael Minco et Emile Schrijver à l’universitaire, Yitzhak Melamed, professeur de philosophie à l’université Johns Hopkins.

Melamed souhaitait avoir accès à la synagogue pour réaliser un documentaire sur Spinoza, que la communauté juive portugaise d’Amsterdam a excommunié en 1656 pour des écrits qu’elle jugeait hérétiques. Le rabbin Joseph Serfaty a rejeté la semaine dernière la demande de Melamed dans une lettre que l’universitaire a publiée sur Facebook.

L’interdiction « reste en vigueur et ne peut être annulée ». Vous avez consacré votre vie à l’étude des œuvres interdites de Spinoza et au développement de ses idées », a écrit M. Serfaty. « Je rejette donc votre demande et vous déclare persona non grata dans le complexe de la Synagogue portugaise ».

Mais Serfaty a agi sans l’approbation du conseil d’administration du quartier culturel juif, une institution financée par la ville qui gère le musée juif d’Amsterdam et les composantes non religieuses de la synagogue, selon Minco et Schrijver, le chef du conseil d’administration de la synagogue et le chef du quartier culturel juif, respectivement.

La décision de Serfaty a été annulée, ont-ils écrit, et Melamed est le bienvenu pour visiter la synagogue et sa bibliothèque.

« Nous espérons vraiment que vous déciderez de poursuivre vos projets de venir à Amsterdam pour faire votre travail comme demandé », ont écrit Minco et Schrijver dans la lettre. « Nous sommes impatients de vous accueillir ».

Yitzhak Melamed, professeur de philosophie à l’université Johns Hopkins. (Courtoisie)

Melamed a posté sur Facebook jeudi après avoir révélé précédemment qu’il avait reçu des excuses de Minco et Schrijver, mais qu’il avait reçu l’ordre de ne pas les rendre publiques.

Il a également déclaré avoir reçu une lettre contenant de « nouvelles malédictions » de la part de Serfaty.

Dans une déclaration, Serfaty a présenté ses excuses pour « la manière dont la lettre a été envoyée » à Melamed, mais s’en tient à son contenu, selon le site d’information juif néerlandais, Jonet.

Serfaty n’a pas répondu aux demandes répétées de commentaires de la Jewish Telegraphic Agency cette semaine.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...